LES DERNIERES NOUVELLES

Mise à jour du 9 juin 2019 à 22h00

**************************************************

5 juin 2019
CLOS DE VOUGEOT, RENE ENGEL 1999 (*****)
Couleur encore foncée et dense. Arômes surtout racés et forts. On sent le grand caractère. Il faut un moment d’ouverture pour que cela devienne un peu plus élégant. Le vin est fortement structuré. Les tannins sont athlétiques. L’ensemble est assez monumental. Pas encore au sommet.
BARBARESCO SAN CRISTOFORO DI NEIVE, BRUNO GIACOSA 1974 (*****)
Magnifique couleur rouge dense juste un peu orangée. Arômes éblouissants de pureté, encore sur le fruit. Mais le caractère est aussi là. L’ensemble respire la plus belle noblesse. A chaque instant, une nouvelle facette se présente. Le vin est concentré, élégant et harmonieux. La chair est soyeuse mais elle est restée ferme grâce à l’acitité. Les tannins sont d’une grande noblesse. Longueur extrême.
CLOS FOURTET 1937 (*****)
La couleur est superbe encore. Les arômes sont d’une grande délicatesse, mais ne manquent pas de densité. A l’aveugle, les convives ont tous donné entre 40 et 50 ans de moins! C’est vraiment pur et droit. La bouche confirme: l’harmonie est exceptionnelle. Un plaisir, je vous dis!
GRANGE HERMITAGE, PENFOLDS 1975 (*****)
La couleur est encore très foncée. Les arômes sont marquants de caractère et de force. La qualité parfaite de la récolte met en arrière-plan le cépage. On est sur les fruits noirs, le tabac et le cuir. C’est vraiment noble. La densité de bouche est hors norme, mais rien n’est lourd. L’harmonie est sans défaut. Le vin n’en finit pas d’imprégner les papilles à la persistance. Un cru des plus marquants. C’est sur ce 1975 (44 ans) que l’on se rend compte que le Grange a besoin de plusieurs décennies pour arriver au sommet de son art.
AMARONE DELLA VALPOLICELLA RISERVA, QUINTARELLI 1978 (*****)
La couleur est magnifique bien qu’un peu orangée. Au nez, un long voyage commence. On passe par le pruneau d’Agen, le nougat, le kirsch, la savane après la pluie, la banane, le bois de sental… Le fruit est sur mûr, mais n’a rien de compoté. Dire que c’est baroque n’est peut-être pas suffisant! L’ampleur des arômes est à peine croyable. En bouche, ce n’est qu’une chair soyeuse et sensuelle, d’une densité exceptionnelle. La persistance est en rapport avec le reste. La présence et la personnalité de ce vin sont marquantes.

**************************************************

3 juin 2019
Une soirée consacrée aux millésimes anciens de Michel Clavien, créateur de la Cave Fin Bec. Les participants,
majoritairement des professionnels, ont tous été émerveillés par la tenue de ces crus âgés de plusieurs décennies.
Sur ce sujet, les vins de Michel Clavien sont peut-être uniques en Valais.
Je présente ici seulement les vins les plus marquants.
FENDANT FIN BEC, CAVE FIN BEC MICHEL CLAVIEN 1983 (****)
Belle couleur or, Nez élégant et racé. On part un peu sur les alcools de grain. La bouche est ronde à l’attaque. L’ensemble est dense. La finale est restée fraîche et positivement soutenue par de l’amertume. Structuré et long.
FENDANT FIN BEC, CAVE FIN BEC MICHEL CLAVIEN 1970 (*****)
Nez de Chasselas encore fruité. Grandes élégance et ampleur. Vin de texture serrée mais avec du gras. L’ensemble est très harmonieux et complexe. La finale est rehaussée par de l’acidité, de l’amertume et de la minéralité. Très long. Impressionnant de jeunesse.
FENDANT, CAVE FIN BEC MICHEL CLAVIEN 1968 (****)
Vin de haute tenue avec du caractère. Il est aussi équilibré et long.
Sa note terreuse-minérale est fort intéressante. Finale fraîche.
FENDANT, CAVE FIN BEC MICHEL CLAVIEN 1966 (*****)
Couleur jaune or dense. Arômes complexes et amples. Notes de fruits exotiques. Mais on y retrouve aussi un aspect
de terre humide. Vin chaleureux et rond à l’attaque. Beaucoup de caractère. Très long. Amertume parfaite de soutien.
JOHANNISBERG, CAVE FIN BEC MICHEL CLAVIEN 1969 (****)
Arômes nobles et élégants, sur le type du cépage par l’aspect d’amande douce. Vin gras et volumineux. Magnifique.
HERMITAGE, CAVE FIN BEC MICHEL CLAVIEN 1969 (*****)
Arômes très ouverts et purs. On devine une récolte sur mûre. Touche champignonnée. Vin baroque de haute tenue et de grande personnalité, soutenu en tout. Très long.
DOLE TETE DE CUVEE, CAVE FIN BEC MICHEL CLAVIEN 1981 (*****)
Vin somptueux avec un fruit pur et noble. Tout est parfaitement en place. La chair veloutée est soutenue par l’acidité du début à la fin. Un jus de plaisir.
DOLE TETE DE CUVEE, CAVE FIN BEC MICHEL CLAVIEN 1979 (****)
Grand cru noble et racé avec une personnalité forte.
DOLE TETE DE CUVEE, CAVE FIN BEC MICHEL CLAVIEN 1976 (*****)
Arômes d’une très grande complexité: fruits rouges, moka, nougat, savane humide… On devine un fruit parfait de
récolte. Vin rond du début à la fin avec une texture soyeuse au possible.
Les tannins se fondent dans cet univers de velours.
PINOT NOIR, CAVE FIN BEC MICHEL CLAVIEN 1969 (*****)
Arômes séduisants qui font tout simplement voyager. Les fruits exotiques sont accompagnés par des notes de nougat. Une note kirschée indique la forte maturité de récolte. Mais rien n’est lourd. Vin quasi doux à l’attaque. Le gras persiste dans l’évolution et en finale. Les tannins bien construits se fondent dans cette masse charnue et sensuelle. De plus, le sujet ne manque pas de caractère. Grande persistance.
PINOT NOIR, CAVE FIN BEC MICHEL CLAVIEN 1966 (****)
Les arômes sont peu communs. On part sur la vieille cave humide et les herbes macérées comme dans les Vermouth. On sent une forte personnalité. Le fruité est fin. La récolte non éraflée y rajoute une note rustique. Mais tous ces éléments un peu disparates cohabitent avec bonheur.

**************************************************

28 mai 2019
MERLOT SOLUS, GERE ATTILA 2009 (*****)
Très grand Merlot somptueux, dans l’élégance et la structure. Il prouve bien que ce cépage peut réussir
partout où un grand terroir existe. Son producteur, Gere Attila, est l’un des chefs de file en Hongrie.
VIN SANTO, ANTINORI 1958 (*****)
Les arômes sont délicats, complexes et fins. Ils ont gardé une étonnante jeunesse. On dirait une friandise.
On devine un fruit confit accompagné par des épices orientales. La bouche est aussi très délicate.
La légère douceur de sucre candi est rehaussée par une acidité vivifiante. Belle longueur et grande harmonie.

**************************************************

26 mai 2019
CHIANTI CLASSICO RISERVA, CASTELL’IN VILLA 1971 (****)
Remarquable sujet de caractère. On sent l’époque. Il est encore vaillant, mais il a perdu un peu de sa force.
BAROLO BRICCO ROCCHE, CERETTO 1990 (*****)
Barolo assez classique en plénitude. L’acidité bénéfique soutient parfaitement le fruit bien mûr.
La race est là. Sa structure est au-dessus de la moyenne.
PORTO GARRAFEIRA, REAL COMPANHIA VINICOLA DO NORTE 1892 (*****)
Les arômes sont magnifiquement fruités, sur la fraise et le kirsch. C’est élégant et ample.
L’attaque de bouche est marquée par une belle douceur qui enveloppe
l’acidité élevée de manière sensuelle. Belle structure et grand volume.
Aucun signe de vieillissement négatif.
MALVOISIE BRINDAMOUR, PROVINS 1977 (*****)
Aurait-on pensé un si joli cadeau? Au nez, c’est une pure délicatesse. On devine le cépage (Pinot Gris)
sous son aspect de pomme cuite avec des épices fines. Le vin est d’une grande harmonie, sans force
ni puissance. Il est aérien et pur. Quel plaisir!

**************************************************

22 mai 2019
MERLOT, BURNIER, RUSSIE 2007 (*****)
Merlot somptueux avec du corps et du fruit. Une toute belle substance.
KRASNOSTOP, BURNIER, RUSSIE 2007 (****)
Remarquable cépage local qui se présente tout en fruit.
C’est aussi un peu rustique et exubérant. La structure est forte.
CABERNET SAUVIGNON, BURNIER, RUSSIE 2005 (*****)
Vin de forte personnalité avec du volume et de la structure. On sent une base très construite.
Un grand sujet qui peut encore évoluer positivement.

**************************************************

19 mai 2019
SANGIOVESE IGT TOSCANA, SOLDERA 2008 (*****)
Les arômes indiquent une récolte parfaite. La complexité est là, mais tout n’est pas encore développé
au maximum. La race ressort de toute façon. Le vin est concentré et harmonieux.
Les qualités sont extrêmes, mais le temps doit agir.
CEPA CABERNET EXTRA CASTEL REMEY, J. GIRONA 1921 (****)
Couleur encore sombre et dense. Les arômes sont racés et forts. On ressent l’époque,
mais ce n’est pas négatif. Le caractère est marqué. Le vin a une belle structure.
Il a parfaitement tenu le coup. Il lui manque juste un peu de volume de bouche.
PORTO VINTAGE, REAL COMPANHIA VINICOLA DO NORTE 1963 (****)
Très agréable Porto fruité et rond. Il est encore bien frais. On aurait voulu plus
de force et de caractère, surtout pour un 1963.