LES DERNIERES NOUVELLES

Mise à jour du 14 avril 2019 à 9h15

**************************************************

9 avril 2019
MALVOISIE GRAIN NOBLE, CAVE D’ANCHETTES (SIMON FAVRE) 2001 (*****)
Les arômes sont très fins et délicats. On est sur les confits de fruits exotiques.
C’est très complexe et encore bien jeune. Le vin est un exemple d’équilibre.
La grande douceur n’entre jamais dans la lourdeur. La finale est rehaussée par une acidité parfaite.
La longueur indique la grandeur du sujet.
Ce vin liquoreux fait partie, pour moi, des meilleurs vins valaisans de ce style.

**************************************************

8 avril 2019
VEGA SICILIA UNICO 1983 (*****)
Les arômes sont très purs et ouverts. Tout semble encore bien jeune. Le vin est harmonieux au possible.
On est vraiment entre un Bordeaux et un Bourgogne.
C’est un grand millésime chez Vega, et qui tiendra longtemps.

**************************************************

7 avril 2019
Une comparaison à l’aveugle de trois grands Bordeaux 1988.
LES FORTS DE LATOUR 1988 (*****)
Vin de grand caractère qui a fait penser au style Mission Haut Brion. Il est très structuré et fort.
L’équilibre et la race dont il fait preuve le mettent incontestablement dans la catégorie des grands vins.

CHATEAU LATOUR 1988 (*****)
Pour un Latour, ce vin fait preuve de beaucoup de subtilité et de délicatesse. On aurait en effet penser
à plus de structure et de concentration. Mais l’ensemble est parfaitement harmonieux et pur.
Il est peut-être en phase de repli.

CHATEAU LEOVILLE-LASCASES 1988 (*****)
Vin concentré et racé avec beaucoup de volume et de caractère. Il supplante dans cette confrontation
à l’aveugle Château Latour du même millésime.

**************************************************

1 avril 2019
GEVREY-CHAMBERTIN 1ER CRU PETITE CHAPELLE, DUGAT-PY 2000 (*****)
Couleur dense et assez foncée. Les arômes indiquent une matière de base concentrée et bien mûre.
C’est élégant et aussi très racé. Le vin est corpulent et encore très jeune.
Le terroir et la personnalité ressortent bien. C’est grand du début à la fin.
Sa carrière sera longue.
CHATEAU LATOUR 1958 (*****)
A l’époque où l’on pouvait encore boire de temps en temps ce genre de cru, on parlait
du Latour 1958 comme une des plus belles réussites de ce millésime peu coté.
La couleur est magnifique, même si elle est un peu brunie.
Les arômes nous font entrer dans un monde bien différent de ce que l’on connaît maintenant.
Tout n’est que dentelle et délicatesse. Mais la classe du terroir se ressent incontestablement.
On y sent un fruit pur accompagné par des notes d’humus et de tabac frais. Une touche iodée s’y rajoute.
Le vin est l’harmonie-même. Tout est là, en subtilité. La ligne est parfaite du début à la fin.
On succombe de plaisir. Quand la buvabilité est là sur un tel cru, que veut-on de plus?

**************************************************


31 mars 2019
Petite horizontale de grands crus de 1990.
CHATEAU MARGAUX 1990 (****)
Cru de grande qualité qui n’a malheureusement pas réussi à se montrer au sommet espéré.
CHATEAU LATOUR 1990 (*****)
On sent le millésime exceptionnel chez Latour. Les arômes sont denses, complexes et fins.
Le caractère du cru est là. Le vin est très serré dans sa trame et encore très jeune.
Sa carrière sera longue. Ce fut le préféré de la soirée.
VEGA SICILIA UNICO 1990 (*****)
Chacun a su deviner que ce grand vin, d’une élégance toute particulière, était l’intrus dans
cette série consacrée aux Bordeaux. Mais il s’en rapproche qualitativement.
Il est voluptueux tout en restant frais grâce à sa haute acitidé.
CHATEAU LAFITE-ROTHSCHILD 1990 (*****)
Lafite demeure l’exemple-même du Bordeaux aristocratique à la finesse absolue.
Il fait jeu égal avec Latour cette fois-ci.
Il est aussi celui qui a mis le plus de temps à déployer ses grandioses qualités.
Qu’il est beau et resplendissant!

**************************************************


30 mars 2019
DOMAINE EVECHE, PROVINS 2004 (*****)
La couleur est encore dense et jeune. Les arômes sont complexes.
La personnalité qui en ressort est marquante.
Le vin est impressionnant de vigueur et de force, même si le fruit semble très mûr.

**************************************************


23 mars 2019
VEGA SICILIA UNICO ESPECIAL MISE 2015 (*****)
Assemblage des millésimes 1994, 1996 et 2000.
Sujet en définitive encore tout jeune. Les arômes sont d’une pureté exceptionnelle.
On sent que la matière de base est parfaite. L’élevage a eu le temps de développer et de
complexifier toutes
ses fameuses composantes. Le vin est d’un équilibre sans faille du début à la fin.
Il est superbe maintenant, mais sa carrière semble interminable.

**************************************************


21 mars 2019
VEGA SICILIA UNICO 1961 (*****)
Vin monumental et corpulent. On sent une matière riche et concentrée, mais l’ensemble n’est pas lourd.
Sa personnalité est aussi marquante. A ce jour, il ne donne aucun signe de fatigue. Un fantastique sujet.

**************************************************


15 mars 2019

NELIN, RENE BARBIER 2004 (*****)
Vin de très grande envergure qui est au sommet maintenant, mais qui ne va pas décliner avant longtemps.
Les arômes sont complexes avec beaucoup d’ampleur. On rejoint un peu l’aspect oxydatif, mais uniquement
dans son côté positif. Quel caractère! Le vin est onctueux et riche, mais il n’a aucune lourdeur ou sucrosité.
C’est le gras impressionnant qui lui procure cette chair voluptueuse à souhait.
Sa personnalité est aussi marquante. Grand maintenant, mais pour longtemps encore.
CLOS MOGADOR, RENE BARBIER 2004 (*****)
Les arômes sont encore très frais. On est sur des fruits noirs, du cuir et des épices. La personnalité est remarquable.
Le vin est très structuré et fort. Mais tout est équilibré. Les tannins n’ont pas encore atteint leur maximum.
Vin de haute expression.