LES DERNIERES NOUVELLES

Mise à jour du 6 juin 2021 à 22h00

Pour toutes les photos de ce site

**************************************************

 

La dégustation historique de 11 millésimes
de Madeira de 1820 à 1720
est présentée sous « grands événements »

**************************************************

3 juin 2021

MONTRACHET MARQUIS DE LAGUICHE
JOSEPH DROUHIN 2006

Les qualités du terroir magique se devinent à l’ampleur et à la noblesse des arômes.
On est sur des fruits exotiques d’une très grande pureté, avec des notes de crème
pâtissière. La bouche est onctueuse à l’attaque. C’est un gras prononcé qui n’a rien
à voir avec du sucre. L’évolution et la finale dévoilent des agrumes d’une grande
fraîcheur. Longueur exceptionnelle.

RICHEBOURG, DOMAINE DE LA ROMANEE-CONTI 1992
Après un essai avec une bouteille défectueuse, une deuxième se présente de la
meilleure manière qui soit. La classe du terroir et la pureté du fruit s’y retrouvent.
Le caractère ne manque pas non plus. On y ressent des notes terreuses nobles et
un floral tirant sur la rose. La bouche est somptueuse. Le fruité bien mûr est
rehaussé par une superbe acidité. Vin très vivant et noble, de grande envergure.

**************************************************

24 mai 2021

CHATEAU D’YQUEM 1925
Superbe couleur or dense. Arômes délicats qui indiquent un Yquem tirant plus sur
la finesse que sur la puissance. On part sur le raisin de Corinthe, la pâte de fruit,
des agrumes frais: grapefruit et kumquat, mais aussi sur le fruit de la passion.
Une touche aromatique fait penser à un grand Riesling allemand. La bouche est
très délicate et rehaussée par une acidité bien plus élevée que celle que l’on retrouve
dans un Yquem actuel. C’est ce qui lui donne cette vivacité et cette fraîcheur.
La longueur est remarquable. Comme on est sur un Yquem en subtilité, la buvabilité
est telle qu’on en boirait sans peine une bouteille tout seul.

**************************************************

22 mai 2021

CHAMPAGNE CRISTAL ROEDERER 2004
Une bouteille différente de celles que j’ai bues il y a quelques années.
Cette fois-ci, le vin a pris ses marques. Il n’est plus simplement frais et vif,
il a plus d’ampleur et d’élégance. Mais il reste toujours dynamique. Des
notes de noisette et de madeleine apparaissent aussi.
La bulle est parfaite et la longueur digne d’un grand Cristal.

CHATEAU COUTET CUVEE MADAME 1981
Superbe robe dorée dense. Les arômes sont d’une grande délicatesse
avec beaucoup de complexité. On y ressent le confit de fruits, du sucre candi,
du raisin de Corinthe, des épices fines. Le floral marqué fait penser à un
cépage aromatique: que c’est subtil! Sans que j’en possède la preuve, je ne
peux m’empêcher de penser à une récolte très tardive qui a subi un froid
intense; en tous les cas, j’en ressens les caractéristiques. La bouche est
aussi d’une grande délicatesse, mais la trame est serrée et l’acidité vivifiante.
Au contraire de beaucoup de liquoreux, la buvabilité est extrême. Il faut dire
que ce sujet est d’une grande précision dans toutes ses composantes.
C’est sans aucun doute un Barsac qui fera date.

TOKAJI ASZU 6 PUTTONYOS, OREMUS 1981
Couleur or un peu ambré. Arômes typiques et très denses sur le sucre candi
et les raisins secs avec un peu de pâte de fruit (abricot). A l’olfaction, on devine
déjà une acidité très élevée de par une touche de citron vert. La bouche est
pleine de vie et de fraîcheur: c’est cette acidité qui affole les papilles et qui vous
procure un plaisir intense. La sucrosité semble donc bien moins marquée au
palais que ce qu’elle est réellement. Le vin est aussi un peu rustique de par une
touche iodée qui me plaît beaucoup. J’aime ce genre de personnalité.

**************************************************

17 mai 2021

RICHEBOURG, DOMAINE DE LA ROMANEE-CONTI 1992
Belle couleur sombre. Arômes de fruits bien mûrs, dans la noblesse et l’élégance.
Le sujet de haute dimension s’annonce rapidement. On est bien sur un grand terroir.
Très belle note florale. La bouche est somptueuse, sur les fruits rouges. L’ensemble
est assez grandiose, ce qui dénote avec la cote de ce vin sur ce millésime.

ROMANEE-ST-VIVANT, DOMAINE DE LA ROMANEE-CONTI 1998
Dégusté à l’aveugle, je ne suis par parti sur du Bourgogne au début. Il semblait un
peu « réduit » avec un côté un peu rustique. L’ouverture lui rend son fruit de Pinot Noir
de classe et de caractère. C’est très différent du Richebourg DRC 1992 bu juste avant.
La bouche est corsée et fraîche. Les tannins forts commencent à se fondre dans le
fruité dense et pur. Grand maintenant et pour longtemps.

ROMANEE ST-VIVANT
DOMAINE MAREY-MONGE 1971

Le nez indique un vin peu commun. Déjà au niveau du caractère: on est sur des
aspects terreux avec de l’humus. Les fruits noirs sont là de surcroît. C’est une
personnalité marquante qui ne se laisse pas approcher facilement. En bouche, le vin
est très concentré et sec. Il n’a pas ce gras que l’on retrouve sur les vins plus modernes.
La trame est serrée. Le vin est droit et net, debout, sans broncher. C’est un vin vrai
comme j’aime, sans détour. Un style en soi, de plus, issu d’un fabuleux terroir.
Une grandeur.

CHATEAU D’YQUEM 1997
Ce grand millésime d’Yquem avance tranquillement sur le chemin d’une longue
carrière. Il est riche, fin et onctueux. Tout lui sourit.

RIESLING TROCKENBEERENAUSLESE DALSHEIM HUBACKER
WEINGUT KELLER, RHEINHESSEN 2015
Porté sur les vins mûrs, je ne suis pratiquement jamais ému par un sujet jeune.
Là, c’est le rêve du Riesling qui a déjà pris forme. Les arômes d’une pureté
exceptionnelle partent sur ce que j’appelle une acidité acidulée qui vous envoûte
le palais. Aussi fin que cela, est-ce possible? Mais il y a aussi la densité incroyable
pour un vin aussi léger en alcool (6,5%), et ce, du début jusque dans l’interminable
finale. Le minéral noble du Riesling dans sa plus belle expression est encore discret:
c’est pardonnable pour un vin aussi jeune.
Mais l’ensemble est déjà une sorte d’anthologie.

**************************************************

15 mai 2021

CHATEAU LATOUR 1975
Quand la bouteille est parfaitement tenue, on remarque bien que
les plus grands terroirs démontrent une certaine supériorité avec le
vieillissement. Ce Latour 1975 est d’un équilibre exceptionnel.
Etonnamment, l’âge l’a rendu plus distingué et moins corsé, mais cela
lui va très bien, car sa personnalité s’est encore améliorée. Sa qualité
première est l’harmonie et la buvabilité en y rajoutant une certaine
délicatesse. Mais attention, il n’est pas devenu léger au point de
manquer de densité. Si je ne tiens compte que de cette bouteille, il me
semble que ce millésime est arrivé au maximum de ses possibilités.

**************************************************

12 mai 2021

 

 

AMARONE DELLA VALPOLICELLA RISERVA
QUINTARELLI 1978

Mais quel sujet! Une des plus grandes réussites de Quintarelli.
Parfois, sur des millésimes plus jeunes, comme 2003, on ressent
de la lourdeur et un manque d’équilibre. Mais ce 1978 est
somptueux au possible. La constitution gigantesque de ce vin ne
lui fait rien perdre de son équilibre et de sa classe. Toutes les
composantes vous imprègnent fortement le palais pour son plus
grand plaisir. Une anthologie.

 

BLACK MUSCAT KUCHUK LAMBAT
MASSANDRA 1932

Couleur or-brun pas très limpide. Les arômes partent sur de la
compote de fruits, surtout la poire. C’est assez dense et fin, mais
peu complexe. En bouche, la densité est remarquable. Comme
sur les grands Massandra, l’acidité est très élevée et donne
beaucoup de vie à l’ensemble. Le sujet atteint un haut niveau,
mais il aurait pu démontrer plus de personnalité et de complexité.

**************************************************

10 mai 2021

 

 

BARBARESCO ASILI RISERVA
BRUNO GIACOSA 1996

Arômes purs et droits, sur les fruits rouges. De la densité et de
la noblesse. Vin concentré mais équilibré avec beaucoup de
dynamique. Ses tannins sont encore jeunes.
Un très grand sujet avec beaucoup d’avenir.

 

POMMARD LES VIGNOTS, DOMAINE LEROY 2000
Couleur vraiment magnifique. Les arômes sont immédiatement
marquants avec une énorme complexité. On ressent un fruit
parfait de récolte. Le caractère est fort mais noble. Quelle
présence! Le vin est d’une très grande amplitude, mais sans
lourdeur. Sa trame serrée démontre la concentration du jus
de base. Le fuit est charnu mais ferme. Les tannins sont ceux
des plus grands Pinot Noir. La vie que dégage ce vin est
impressionnante. De plus, au fur et à mesure de la dégustation,
il nous présente un nouveau grand moment olfactif et gustatif.

**************************************************

5 mai 2021

 

 

BAROLO RISERVA CANUBBI
BORGOGNO 1955

La couleur est encore assez dense. Les arômes sont amples et
exubérants. On est sur les fruits noirs avec des notes minérales
et du cuir. Il y a beaucoup de caractère. Le vin est riche et onctueux.
Il paraît presque doux à l’attaque. Sur l’évolution il reste charnu et
volumineux. La finale tient ses promesses. Cette bouteille était
parfaite, ce qui n’est de loin pas toujours le cas sur ce genre de cru.

**************************************************

30 avril 2021

 

BARBARESCO, BRUNO GIACOSA 1968
Remarquable vin de caractère qui ne manque d’élégance.
Le fruit est charnu mais ferme. On sent la patte de Bruno Giacosa.
On voudrait juste un peu plus d’harmonie et de tenue.
Mais dire qu’il n’a pas donné son lot de plaisir serait mentir.

**************************************************

25 et 24 avril 2021

 

25 avril 2021
CHATEAU HAUT-BRION 1986

Les arômes annoncent immédiatement la grande classe, en discrétion au
départ. Avec l’aération, l’ensemble prend de l’ampleur et de la densité.
On est sur des petits fruits noirs accompagnés par des notes de tabac.
Le vin est parfait à l’heure actuelle. Il est concentré mais n’a rien de
puissant ou de lourd. Son harmonie est sans défaut. Il démontre toute
la noblesse et la subtilité du terroir de Haut-Brion.

24 avril 2021
PETITE ARVINE
CHATEAU RAVIRE MICHEL SAVIOZ 1982

Mais quelle belle surprise! Année de grande abondance, 1982 a su nous faire
quelques cadeaux. Les arômes sont nobles avec un fort caractère. On y sent
des fleurs et des notes balsamiques. Le cépage ressort, mais de manière
particulière. Il faut dire que le producteur ne fait pas de concession à la
modernité. La bouche est structurée avec un beau gras. Sans présenter une
haute acidité, le vin est encore très dynamique, vivant et frais. Très long.

**************************************************

16 avril 2021

 

 

RIOJA MONTE REAL RESERVA CENTENARI
BODEGAS RIOJANAS 1950

Vin élevé durant 21 ans avant d’être mis en bouteilles. Belle couleur rouge dense,
encore jeune. Arômes élégants et droits avec de l’élégance. La bouche est
équilibrée et pure. L’âge se ressent peu. L’ensemble fait penser à un Bordeaux
classique un peu discret, mais bien tenu. La corpulence est moyenne et la finale
sèche (et non pas sécharde!).

PORTO COLHEITA, CONSTANTINO 1910
Mis en bouteille en 1971. La couleur est d’un rouge clair, assez habituelle pour
cet âge et cette catégorie. Les arômes restent fruités et amples. Le style Colheita
se ressent bien avec une note boisée. La bouche est assez riche et douce.
Tout est agréable, mais il semble que le temps a un peu affaibli l’ensemble.

**************************************************

15 et 13 avril 2021

15 avril 2021
CHATEAU PONTET-CANET 1952
Arômes de grande élégance. On sent une grande nature noble pas du tout
émoussée par l’âge. En bouche, le fruité est très pur. Belle rondeur à l’attaque.
A l’évolution, une acidité citronnée apporte fraîcheur et vivacité. Les tannins
sont totalement fondus. De la classe et de la finesse. Exemple probant qu’un
vin ancien bien né qui a bénéficié d’un bon stockage peut nous faire passer
de grands moments.

ERMITAGE MERLE DES ROCHES
DOMAINE DU MONT D’OR 1967

La couleur est d’or profond. Au nez, on est marqué par la pureté angélique de
l’ensemble. On y ressent de la pâte de fruit (abricot), des écorces d’orange,
des épices orientales, des fruits secs. On devine le miracle qui va suivre en
bouche. Le jus est d’une harmonie parfaite. Le gras se conjugue avec une
douceur exquise. Tout reste cependant d’une grande droiture et d’une grande
jeunesse. Un vin parfait qui marque fortement la vie d’un dégustateur.
Je pense que c’est le plus grand vin suisse que j’aie bu.

13 avril 2021
CABERNET, CANCILLER, ARGENTINE 1978
Dégusté à l’aveugle, je l’ai mis sur un très grand Bordeaux des années 1950 ou 1960.
J’y trouvais l’opulence et le côté baroque des millésimes très chauds de ces périodes.
Je ressentais aussi la classe d’un grand terroir. Le vin est une sorte d’anthologie avec
toute la magnificence que j’aime dans les vins anciens. La concentration est vraiment
remarquable. Le fruit est très mûr mais il garde beaucoup de tonus. Les tannins sont
parfaits et encore bien présents. Un monument de plaisir.

**************************************************

6 avril 2021

SOLAIA, ANTINORI 1993
Au nez, le caractère aristocratique ressort bien. C’est dense, pur et fin. Vin concentré et
ferme, très équilibré. Incroyable fraîcheur finale. Longueur impressionnante. Le glycérol
enrobe les composantes du début à la fin.

CHATEAU HAUT-BRION 1995
Vin de haut vol, concentré et équilibré. Le fruit parfait de récolte est soutenu par des
tannins athlétiques et une belle acidité. De plus la noblesse du fameux terroir de
Haut-Brion ressort magnifiquement. Se développera encore positivement.

**************************************************

2 avril 2021

CHATEAU LYNCH-BAGES 1978
Vin qui a atteint sa plus grande plénitude. Il est des plus plaisants et sa buvabilité
est extrême. Son harmonie est son grand atout. Je ne pensais pas à une telle réussite.
CHATEAU HAUT-BRION 1990
Vin fantastique qui reste encore bien jeune. Sa trame est serrée et son fruit très dense.
Cette bouteille est du même niveau que les précédentes, mais un peu plus fermée. Elle
entre peut-être dans une phase de repli, ce qui est habituel avec les crus exceptionnels.

**************************************************

31 mars 2021

CHATEAU RAYAS 2001
Vin fantastique et séduisant avec tout ce qui fait le style de Rayas.
Il est quand même un peu moins opulent qu’un 2003 par exemple.
CHATEAU PALMER 1998
Vin au fruit pur et dense. Il est parfait dans toute sa composition.
On sent un suivi à tous les niveaux. La réussite est incontestable.
CHATEAU LATOUR 1993
Au vu du millésime, nous fûmes fort étonnés de déguster un si grand vin. Il possède
la classe du terroir de Latour avec une certaine virilité. Son fruit est droit et net.
Sa corpulence est aussi un étonnement au vu du millésime.
CHATEAU LA MISSION HAUT-BRION 1984
Les grands terroirs ressortent aussi sur les petits millésimes, surtout avec le temps.
Mais quel étonnement ce fut d’atteindre un niveau pareil sur ce que nous croyions
un sujet moyen! Le vin démontre un caractère aristocratique digne de sa naissance.
La structure est vraiment là. Il est d’une grande harmonie et sa buvabilité est extrême.
La séduction même.

**************************************************

25 mars 2021

 

 

ERMITAGE VIEUX PLANTS
CAVES ORSAT SA 1959

La couleur est dorée, encore jeune. Les arômes sont d’une étonnante
finesse. C’est même délicat. Et pourtant la densité est là, ainsi que le
caractère racé et noble. On sent un fruit bien mûr, récolté au bon moment.
On part aussi sur des notes qui font penser à du Whisky de grain. La
bouche est très dense tout en restant harmonieuse. Il y a du gras mais
c’est sec. L’âge est très difficile à cerner. On sent que le temps a
développé la complexité, mais tout est encore fringant. La longueur est
remarquable. Un sujet de haut vol qui démontre la capacité des vins
blancs valaisans à vieillir.

 

PORTO VELHO TRES GERACOES, NIEPOORT
Très vieille bouteille, d’une grande rareté. Le vin a été élevé sur trois
générations avant d’être mis en bouteilles. La couleur est celle d’un Colheita.
Les arômes sont denses et purs. On sent le côté kirsché avec de la vanille.
On devine aussi un alcool assez élevé. En bouche, la forte douceur est
relevée par l’acidité. Mais l’équilibre est précaire à cause de l’alcool que l’on
ressent aussi en finale. L’ensemble est quand même impressionnant de force.

**************************************************

19 mars 2021

 

HERMITAGE BLANC LE CHEVALIER DE STERIMBERG
PAUL JABOULET 1981
Dégusté à l’aveugle. La couleur est encore très jeune. Au départ, les
arômes font penser à un cépage aromatique, en délicatesse et avec une
minéralité de Riesling allemand. L’ouverture lui donne du volume. Il perd
le côté aromatique et part sur le floral et les fruits bien mûrs. Mais il reste
frais et pur. En bouche l’harmonie est parfaite. Le fruit est net et droit avec
une fraîcheur peu commune. Il est pourvu d’une grande personnalité et de
beaucoup de classe. Sa minéralité est marquante. Un très grand sujet.

BAROLO ANTICHI VIGNETI RISERVA,BORGOGNO 1937
Une bouteille que je pensais morte à cause de sa couleur très claire. Mais
le vin s’est montré riche et bien fait, sans grand génie mais agréable à boire.
Sa rondeur était heureusement rehaussée par une acidité élevée.

RIOJA GRAN RESERVA OLLAURI
FEDERICO PATERNINA 1920

Les arômes ne sont pas des plus fins, mais ils présentent une personnalité
peu commune. On est sur des fruits noirs, des épices et du tabac. Une note
terreuse s’y rajoute. Le vin est corsé et fort, sans être puissant. Les tannins,
encore fermes et stricts, sont bien ceux de l’époque.

CHIANTI CLASSICO RISERVA LA SELVANELLA
MELINI 1973

Dégusté à l’aveugle, on a pensé à toutes sortes de grands crus français et
autres. L’idée qu’un Chianti atteigne un niveau pareil ne nous est pas venue.
Quelle erreur! La couleur est d’un rouge profond, très peu vieilli. Les arômes
sont nobles, fins et denses. Le fruit est parfait de récolte. Des notes de tabac
frais et d’épices orientales lui donnent de la complexité. On sent un sujet de
grande dimension. La bouche est parfaite au niveau de l’harmonie. Tout est là.
C’est vraiment impressionnant car la classe du vin dépasse la notion de
cépage ou d’origine. Je pense que c’est mon plus grand Chianti.

 

 

**************************************************

18 et 13 mars 2021

 

 

18 mars 2021
RIOJA RESERVA, MARQUES DE MURRIETA 1948
Vin très bien tenu que l’on peut confondre à l’aveugle avec un Bordeaux.
Beaucoup de classe et d’harmonie. La buvabilité est remarquable.

 

13 mars 2021
BRUNELLO DI MONTALCINO RISERVA
BIONDI-SANTI 1977

Je dois avouer que j’ai dû attendre cette bouteille pour m’enthousiasmer
sur un vin de Biondi-Santi. Dégusté à l’aveugle, j’y ai vraiment trouvé les
qualités d’un premier cru de Bordeaux dans une grande année. Tout y est:
classe, harmonie, structure, tenue. Un grand moment.

 

 

 

**************************************************

11 mars 2021

 

VALPOLICELLA RECIOTO DEL GIOÈ
SANTA SOFIA 1964

Vin riche et opulent avec le caractère fort de l’époque. Au nez,
on ressent des notes de fruits compotés (pruneau) et de chocolat.
En bouche, c’est un monument un peu baroque qui va peut-être
un peu trop loin dans son extravagance.
Mais le plaisir procuré ne fut pas négligeable.