LES DERNIERES NOUVELLES

Mise à jour du 31 décembre 2021 à 19h30

Pour toutes les photos de ce site

**************************************************

 

20 décembre 2021

 

GEWURZTRAMINER VENDANGES TARDIVES
TRIMBACH 2002
Sujet resplendissant qui donne de la joie. Les arômes sont en même délicats
et denses. Beaucoup de classe et de pureté. L’aspect aromatique du cépage
est parfait, tout en évitant l’ostentation. La douceur est juste celle qu’il faut
pour donner une rondeur sensuelle. L’acidité est là pour vivifier l’ensemble.

CHATEAU D’YQUEM 1982
Avec l’âge, Yquem 1982 s’affirme comme un grand millésime. Il est riche mais
équilibré dans toutes ses composantes. De plus, il ne manque pas de personnalité.
Très structuré et très long.

BANYULS RESERVE SPECIALE
ERMITAGE DE LA CONSOLATION 1941
La couleur est d’un or dense. Vin intéressant de par son caractère peu habituel.
On y trouve la belle douceur d’un grand liquoreux, mais avec un soutien d’alcool
comme dans les vins renforcés. Malgré cette richesse, il y a une certaine
délicatesse. L’âge est peu perceptible.

PORTO COLHEITA, NIEPOORT 1934
Porto de caractère. Le style classique est là avec toutes les particularités des
grands vins de Porto. Le soutien d’alcool est un peu trop marqué et déséquilibre
quelque peu l’ensemble.

**************************************************

19 décembre 2021

 

VEGA SICILIA UNICO 1965
Un grand Vega de caractère. Il est droit et net avec le style de l’époque.
Les tannins sont encore solides. L’ensemble est vigoureux et vivant.
Il n’a pas la corpulence des vins plus jeunes, mais il en a la structure.

VEGA SICILIA UNICO 1951
Les arômes démontrent une certaine personnalité, mais on sent un sujet un
peu affaibli. En bouche, on devine la classe du cru. Mais la trame n’est plus
ce qu’elle devait être il y quelques décennies. Vin très intéressant cependant.

ERBALUCE PASSITO STRAVECCHIO
ENRICO SERAFINO 1920

Arômes très purs, délicats et complexes. On y ressent une récolte sur maturée
qui se présente sur des fruits confits. S’y rajoutent de subtiles notes florales.
C’est assez séduisant. En bouche, la petite sucrosité est agréable car elle est
bien soutenue par l’acidité. Le fruité est charnu. L’harmonie le caractérise plus
que sa corpulence. Il est très difficile de deviner son âge à l’aveugle.

**************************************************

13 décembre 2021

CABERNET SAUVIGNON, MONDAVI 1991
Vin de grande délicatesse que l’on prendrait pour un Bordeaux à l’aveugle.
Tout est parfaitement équilibré. La structure moyenne n’est en rien négative
car la buvabilité est exemplaire.
VEGA SICILIA UNICO 1996
Ce 1996 est excellent, mais cette bouteille semble un peu en-dessous de
ce que j’attendais au niveau de la densité de bouche. J’y aurais aussi désiré
plus de personnalité.
GRANGE, PENFOLDS 2002
Arômes très développés avec un fruit très mûr et beaucoup d’élégance.
On est sur du coulis de petits fruits noirs comme la mûre, le sureau ou le cassis.
Le vin est velouté mais sa texture est raffermie par l’acidité et les tannins très
construits. L’ensemble est marquant de par ses dimensions et sa personnalité.
Un Grange de tout haut niveau d’après moi. Il voit l’avenir avec sérénité.

**************************************************

6 décembre 2021

RIOJA BLANCO RESERVA, MARQUES DE MURRIETA 1956
Couleur or un peu ambré. Les arômes sont complexes et forts. On sent une
grande personnalité. Le fruit bien mûr est accompagné par des notes tertiaires
agréables (humus). Le vin est bien structuré et a gardé du tonus.
Une personnalité attachante.

CLOS MOGADOR, RENE BARBIER 2016
Vin de grande structure qui est étonnamment agréable, vu son jeune âge.
Il est complexe et équilibré. Le gras et la chair du fruit enrobent des tannins
très construits.

BAROLO SORI GINESTRA, CONTERNO FANTINO 2001
Grand millésime qui commence à s’épanouir. Vin de forte personnalité avec
de belles dimensions. On sent le Nebbiolo bien né avec sa chair veloutée
rehaussée par une acidité élevée.

SASSICAIA, TENUTA SAN GUIDO 2000
Cru qui ferait penser à un Bordeaux à l’aveugle. Il joue sur le registre de
l’élégance. Sa structure n’a rien de pesant et il est facilement séducteur.

**************************************************

3 décembre 2021

CHAMPAGNE VINTAGE, KRUG 1990
Couleur bien dorée. Ce 1990 de Krug est grandiose, surtout par sa classe et sa
densité. Mais il a un petit côté oxydatif qui pourrait le gêner dans un futur proche.

SOLAIA, ANTINORI 1990
Tout grand millésime de Solaia. Il est resplendissant sur cette bouteille. Tout est
élégant et séduisant. Grande structure, mais la buvabilité est extrême.

COTE ROTIE LA TURQUE, GUIGAL 1990
Les cinq convives qui l’ont dégusté à l’aveugle l’ont tous mis comme un grand
Bourgogne. Il en a la couleur, l’élégance et le côté charnu, sans oublier une
splendide acidité finale.

HILL OF GRACE, HENSCHKE 1990
Une très grande Syrah avec un style assez monumental. Mais l’équilibre est là
car les composantes sont toutes fortement dimensionnées, mais aussi parce
que l’âge y apporte sa contribution favorable.

CHATEAU D’YQUEM 1928
Bouteille très bien tenue, représentative de ce cru. La couleur est assez ambrée.
Les arômes sont nobles et complexes. La bouche est très dense avec une
douceur bien intégrée. Il y a beaucoup de gras aussi. L’acidité élevée le rend
tonique. Très long.

**************************************************

1 décembre 2021

 

GRANGE, PENFOLDS 1992
Vin monumental qui ne sent pas l’âge arriver, sinon qu’il se développe plus
harmonieusement. Le fruit bien mûr est velouté au possible. La richesse n’est
pas gênante car toutes les composantes sont fortement dimensionnées.
L’équilibre est donc là. Il donne le grand plaisir.

SHIRAZ MALBEC, A.P. BIRKS WENDOUREE CELLARS 1997
Arômes hors du commun qui n’ont rien à voir avec un vin australien. Quand on
connaît la philosophie de la Maison, c’est normal. On y ressent d’abord un
aspect pharmaceutique avec un côté fumé et de la résine. Mais cet aspect
pharmaceutique pourrait aussi n’être que du végétal particulier.
Etonnamment, ce n’est pas gênant et cela vous interpelle. On devine une
personnalité vraie. Avec l’ouverture, des petits fruits noirs se présentent et
l’ensemble devient plus cohérent. Plus tard, on adhère ou bien pas, mais
c’est du sérieux. L’aération lui donne toujours plus de noblesse. La bouche
n’est pas du tout envahissante. De nouveau, on n’est pas dans l’opulence
habituelle des grands crus australiens. La texture est serrée mais soyeuse.
On sent une matière première de grand niveau. L’harmonie est parfaite.
Le fruit côtoie des notes d’épices fines, d’humus et de terre noire. C’est une
personnalité fantastique, d’une rareté extrême.

Ce vin est « introuvable »: lisez mon article sur ce domaine, certainement le
plus complet en langue française à ce sujet.

**************************************************

23 novembre 2021

VERTICALE RENOMME ST-PIERRE, FAVRE JOHN & MIKE
Une magnifique série de ce Pinot Noir travaillé et élevé pour en faire un
grand vin de garde.

Mes préférés:
2010: équilibré et structuré. Beaucoup de fruit. Les tannins sont fermes mais
pas rudes. Grand avenir.

2008: volume, élégance et pureté. Vin gras et charnu, mais l’ensemble reste
frais et ferme.

2006: noblesse du Pinot récolté au bon moment. De l’ampleur. Vin riche mais
pas lourd. La chair voluptueuse est rehaussée par une magnifique acidité en finale.

2005: vin pur et fin, tout sur le fruit. L’ensemble est séduisant.
On sent le millésime ensoleillé.

2003: pureté, noblesse et élégance. Le fruit semble parfait de récolte. Les tannins
solides sont enrobé par une chair onctueuse. La finale reste étonnamment fraîche.
les conditions climatiques extrêmes de l’année n’ont pas déséquilibré cette grande réussite.

2001: vin somptueux parvenu à son plein développement. Noblesse et complexité.

**************************************************

20 novembre 2021

CHATEAU DUCRU-BEAUCAILLOU 1975
Il s’est ouvert! Magnifique classique avec de la structure et de la force.
Le fruit est toujours dynamique. L’équilibre est parfait.
CHATEAU PICHON COMTESSE 1975
Splendide à l’heure actuelle. Vin riche, mais sans lourdeur. Du volume et du fruit.
CHATEAU MONTROSE 1975
Très grand vin qui est enfin ouvert. Beaucoup de volume avec un fruit charnu
mais ferme. Grande structure. Très long. Un vrai vin de caractère, sans détour.

CHATEAU L’EVANGILE 1975
Une merveille faite pour le plaisir. Vin riche et voluptueux. Le fruit très mûr n’a
rien de compoté. L’acidité fait son effet et rehausse le tout. Très grande réussite.

CHATEAU CHEVAL BLANC 1975
Ce 1975 reste d’un niveau élevé, c’est du haut vol. On y ressent la classe du
terroir, tout en délicatesse, sans manquer de corps.
Grand millésime chez Cheval Blanc quoi qu’on en dise.

**************************************************

19 novembre 2021

RIOJA GRAN RESERVA OLLAURI, FEDERICO PATERNINA 1920
Grand vin de caractère qui a très bien tenu. La densité est remarquable. Le style
pourrait faire penser à un Bordeaux ancien. Une personnanlité qui s’impose.

SOLAIA, ANTINORI 1982
Arômes nobles et fins. Tout est séduisant. La bouche est dense, sans être lourde.
Le fruit est juste parfait. Les tannins se noyent avec bonheur dans l’ensemble.
Il semble ne pas faiblir. Une grande réussite chez Solaia.

CHATEAU D’YQUEM 1983
Ce 1983 tient toujours le haut du pavé. Son développement est remarquable à
l’heure actuelle. Il commence à prendre toute la noblesse et la complexité des
grands millésimes d’Yquem. Je ne vois pas dans les années plus récentes un
autre millésime qui soutienne ce 1983, à l’heure actuelle bien entendu.

**************************************************

17 novembre 2021

JEREZ AMONTILLADO EL TRESILLO, HIDALGO 1874
Jerez très fort et riche. Il est bien typé et sec. L’alcool élevé le déséquilibre
un peu malheureusement. L’ensemble est impressionnant malgré tout.
La bouteille ne fut pas finie. Trois jours après, le sujet s’était légèrement
amélioré au niveau de l’équilibre.

JEREZ, MASSANDRA 1972
Massandra a produit un vin de style Jerez assez réussi. Il en a les caractéristiques.
La structure n’est pas imposante. La petite douceur rend l’ensemble fort agréable.

**************************************************

15 novembre 2021

CHAMPAGNE COMTES DE CHAMPAGNE, TAITTINGER 2006
Champagne de très haute de gamme avec du caractère et de la structure.
CHATEAU D’YQUEM 2006
Très bon Yquem. Il lui manque, d’après moi et pour l’instant, un petit quelque chose
pour me faire vibrer.

HERMITAGE CHATEAU LES CLAIVES
ANDRE RODUIT & FILS 1995

Sujet exceptionnel. Les arômes sont ceux que l’on attend de la Marsanne avec
comme marqueur principal la truffe blanche. La densité est impressionnante au
nez comme en bouche. La douceur enrobe parfaitement les composantes.
Tout est là: complexité, harmonie, longueur.

PORTO VINTAGE, QUINTA DO NOVAL 2000
Excellent Porto avec toutes les caractéristiques nécessaires.
On voudrait plus de structure et d’équilibre.

MADEIRA VERDELHO, BORGES 1915
Les arômes sont très denses et complexes. Quelle noblesse aussi! On y trouve
le parfait rancio des plus grands Madeira avec de la cire de parquet et de la pâte
d’abricot. La bouche suit les qualités perçues à l’olfaction. Toutes ces sensations
perdurent sur une interminable finale. Grandiose à tous les niveaux.

**************************************************

8 novembre 2021

CABERNET SAUVIGNON, FAR NIENTE 1985
L’âge a développé parfaitement les qualités de ce Cabernet. A l’aveugle,
on pense à un Bordeaux classique. Il en possède l’élégance et la buvabilité.
Aucune lourdeur, tout est dans l’équilibre et le plaisir.

GRANGE, PENFOLDS 1994
Voici un Grange opulent. Les composantes sont développées à l’extrême,
mais tout reste harmonieux. Le gras quasi épais est équilibré par des
tannins athlétiques et une acidité élevée. Le fruit rond et charnu part sur
le coulis de mûre ou de cassis. L’ensemble est vraiment imposant.

**************************************************

6 novembre 2021

 

CHAMPAGNE CRISTAL, ROEDERER 1955
La couleur est magnifiquement dorée. Les arômes sont encore bien fruités,
avec beaucoup d’élégance. Les notes tertiaires ne se ressentent que très peu:
on est sur un côté crayeux qui ne fait que de rajouter de la classe. La bouche
est tout en finesse et en équilibre. La bulle a disparu pour laisser place à une
très légère effervescence. La rondeur du vin est comme un glycérol marqué.
Mais c’est une rondeur au fruité dense et pur. L’acidité finale rehausse
l’ensemble, fort heureusement. Tout est dans la classe et le plaisir.

BAROLO LE ROCCHE DEL FALLETTO DI SERRALUNGA RISERVA
BRUNO GIACOSA 2000
Cette bouteille était excellente et a donné son lot de plaisir. Mais elle n’atteignait
pas la grandeur de toutes celles bues auparavant.

BAROLO BUSSIA DI MONFORTE RISERVA SPECIALE
BRUNO GIACOSA 1979
Le nez est encore bien fruité et jeune. On sent une récolte mûre, mais rien n’est
compoté. Beaucoup de volume, d’élégance et de noblesse. La finesse des grands
crus de Giacosa se ressent. Le fruité est très pur. La bouche est somptueuse avec
un fruit charnu à mâcher. Mais les tannins sont encore bien présents.
Sa personnalité est aussi marquante. Du haut vol!

BARBARESCO SANTO STEFANO RISERVA
BRUNO GIACOSA 1985
Vin exceptionnel à tous les niveaux. Les arômes sont subtils sans manquer de
densité. Le fruit est parfait de récolte. Il est resté jeune et dynamique. La pureté
de l’ensemble est exceptionnelle. C’est un vrai aristocrate. La bouche est aussi
tout en subtilité et en harmonie, sans force, mais avec la fermeté nécessaire.
La ligne est parfaite du début à la fin. Vin marquant.

BARBARESCO SANTO STEFANO RISERVA
BRUNO GIACOSA 1982
Arômes nobles avec beaucoup de caractère. Le fruit est mûr sans excès. Il est
resté droit et net. Les arômes tertiaires commencent à se remarquer. La bouche est
concentrée et forte. Les tannins et l’acidité donnent une certaine rigueur à l’ensemble.
Mais on est frappé par la grandeur du sujet, même s’il semble un peu austère par
rapport aux autres bouteilles du même vin bues auparavant.