LES DERNIERES NOUVELLES

Mise à jour du 6 août 2022 à 21h00

Pour toutes les photos de ce site

**************************************************

 

29 juillet 2022

 

RIOJA MONTE REAL RESERVA BLANCO
BODEGAS RIOJANAS 1962

La couleur est magnifiquement dorée. Les arômes présentent un style classique
avec un caractère prononcé. Le fruit semble bien mûr de récolte mais il n’est pas
du tout compoté. Une minéralité rappelant les Bourgogne blancs lui procure
beaucoup de classe. La bouche est pure, droite et serrée. On s’attendrait à une
certaine sucrosité puisque l’étiquette indique « semi dulce », mais il est sec.
La trame est serrée. Comme au nez, la minéralité rehausse l’ensemble.
Aucune fatigue encore. Vin de grande personnalité extrêmement bien tenu.

RIOJA VINA TONDONIA GRAN RESERVA
LOPEZ DE HEREDIA 1973

Les arômes partent sur le tabac et le cuir. L’aspect rustique l’emporte sur
l’élégance, mais ce n’est pas gênant. Le vin est corsé et fort, sans être riche
ou pesant. Sa personnalité ne laisse pas indifférent.
Cette bouteille est bien distincte d’une autre bue il y a une année.

MADEIRA VELHO COLHEITA, IZIDRO GONSALVES 1890
Au vu du résultat, le fait d’avoir doublement décanté ce vin plusieurs heures
avant sa consommation a paru indispensable. Les arômes sont d’une pureté
exceptionnelle. Le rancio est idéal. On y ressent de la pâte de fruit avec des noyaux.
On y retrouve aussi de la cire de parquet. La fraîcheur est incroyable. L’oxydation
est quasi inexistante. Vin plein de vie, harmonieux et complexe au possible.
La petite douceur, qui conjugue sucre et glycérol, se voit parfaitement équilibrée par
une acidité vivifiante. La concentration est remarquable. La longueur et la densité
de la finale sont impressionnantes. Sujet exceptionnel, marquant.

**************************************************

28 juillet 2022

BEAUNE PREMIER CRU VIGNE DE L’ENFANT JESUS
BOUCHARD PERE & FILS 1991
La couleur est encore d’un rouge profond. Les arômes très denses indiquent
un caractère marqué. Le fruit est accompagné par des notes de tabac avec
un peu de cuir. Le vin est droit et net, sans artifice. On y ressent bien le style
un peu austère de ce célèbre cru.
Il est encore très vaillant même si sa structure est moyenne.

**************************************************

16 juillet 2022

 

 

CHATEAU CHALON VIGNE AUX DAMES
MAURICE PERRON 1978

Bouteille doublement décantée 2 jours avant sa consommation.
Les arômes sont des plus typiques. On est sur le sotolon très fin
accompagné par des notes de levure. Le vin est très harmonieux
avec une belle densité. Son état de fraîcheur fait croire à un cru
beaucoup plus jeune. Il est un brillant exemple de Vin Jaune,
même si son style oxydatif n’est que très peu marqué. 

**************************************************

12 juillet 2022

Dégustation à l’aveugle de 4 vins doublement décantés 7 heures avant consommation.
Le bénéfice de cette aération a été énorme.
Sans cela, on serait passé complètement à côté.
SAUVIGNON BLANC, KALO IMRE 2014
Couleur or orangé. Les arômes font penser à une récolte sur maturée. On est dans la
confiture d’abricot et les agrumes. L’aspect mûr de fruit n’empêche pas d’y trouver de la
fraîcheur. La personnalité est marquée. Le vin est d’une grande densité avec un gras
onctueux compensé par une acidité citronnée élevée. On devine un élevage qui laisse
respirer et s’épanouir le vin. Cru hors norme d’un producteur hors norme.
SANCERRE, CLOS DE LA NEORE 2016
Arômes d’une pureté exceptionnelle. Les agrumes frais dominent. Ils sont soutenus
magistralement par une minéralité des plus nobles. La densité est fantastique. La bouche
est droite et nette, sans artifice. La trame est serrée. La minéralité s’impose en octroyant
une grande fraîcheur. Le cépage est mis en retrait par rapport au terroir et à la personnalité.
AMMANO, AZIENDA AGRICOLA BARBERA 2018
La couleur, d’un jaune dense, peut faire penser à un vin sur maturé. Les arômes sont
amples et élégants. L’aspect aromatique du Zibbibo (Muscat) est très peu perceptible.
On est sur de la pâte de fruits exotiques (fruit de la passion). La bouche est volumineuse
et riche avec une chair onctueuse. Mais l’équilibre est maintenu par une acidité de citron
confit. Grande structure. Beaucoup de longueur. Une forte personnalité.
IL SAN LORENZO, FATTORIA SAN LORENZO 2006
Superbe couleur or soutenu. Arômes complexes avec des fruits parfaits de récolte tirant
sur les agrumes. Note minérale iodée très pure. Le vin est d’une densité exceptionnelle.
Le fruit est très énergique. La personnalité est remarquable. La finale est marquée par
une minéralité de coquillage écrasé. Vin exceptionnel, l’un des plus grands blancs d’Italie.

**************************************************

1 juillet 2022

BRUNELLO DI MONTALCINO RISERVA, POGGIO ALLE MURA 1975
Vin d’une tenue exceptionnel avec un caractère marquant. Tout est net et propre. Le fruit
est resté très jeune. On est aussi sur des notes de bois doux, de cuir et d’épice. Il y a même
un aspect iodé. C’est très dense sans qu’il n’y ait beaucoup de volume. Le vin est droit
comme un i. Ses tannins sont encore très vaillants. L’ensemble est dynamique et semble
taillé pour la garde. Il n’est pas sans rappeler de grands Bordeaux du même millésime qui
ont mis des décennies avant de s’ouvrir.
BRUNELLO DI MONTALCINO, CAMPOGIOVANI 1978
Millésime exceptionnel, ce 1978 se présente avec beaucoup de classe. C’est d’une rare
élégance aussi. Beaucoup de complexité. On sent un fruit parfait de récolte. Notes d’humus
et de bois de santal. Le vin est harmonieux au possible. Sa texture est soyeuse sans
manquer de fermeté. Il n’est pas très volumineux, mais sa concentration est bien au-dessus
de la moyenne. La finale est très longue. Sujet de grande envergure.
BRUNELLO DI MONTALCINO RISERVA, SOLDERA 1994
Le vin apporte son lot de plaisir avec ses notes exubérantes et baroques. On se croirait
dans la savane et pleine humidité. Le fruit est très mûr. Le vin est quasi doux à l’attaque.
Une heureuse acidité rehausse le tout. Mais il y manque quand même un peu de précision
dans les composantes.
BRUNELLO DI MONTALCINO, SOLDERA 1986
Vin de grande envergure qui dénote dans l’univers habituel des Brunello. Il est d’une ampleur
quasi démesurée. Tout est rond et débordant de sensualité. La richesse n’est pas gênante
car la structure des composantes va avec.
Il semble quand même ne plus être sur la pente ascendante.

**************************************************

28 juin 2022

RIOJA VINA TONDONIA GRAN RESERVA ROSE
LOPEZ DE HEREDIA 2011

C’est le plus grand rosé que je connaisse. Il est élaboré par un assemblage de
Gran Reserva blanc et rouge. C’est dire que la matière de base est exceptionnelle.
La couleur est du plus beau rosé qui soit. Les arômes ont en même temps de la
délicatesse et de la densité. Le fruit est parfait. La bouche est de la pure soie.
Rien de lourd. La buvabilité est extrême.
HEIDA, CAVE DE RIONDAZ 1995
Vin splendide, doté d’un caractère exceptionnel. Les arômes sont denses et encore
d’une grande fraîcheur. On est sur des agrumes accompagnés par une minéralité très
noble rappelant un grand Bourgogne. La structure est remarquable.
Le fruit est dynamique et pur. Beaucoup de longueur.
BATARD-MONTRACHET, CAMILLE GIROUD 1966
La maison Camille Giroud est connue pour avoir produit des vins mythiques dans
les années 1940-1950. Ce 1966 est vraiment grand. Le fruit est resté jeune et plein
de vie. Le vin est sec, droit et pur. Il est très dense, sans être lourd.
Sa minéralité est celle des plus grands.

**************************************************

22 juin 2022

CHAMPAGNE BRUT MILLESIME, HENRIOT 2005
Arômes amples, d’une particulière élégance. L’âge lui donne de la classe et de l’harmonie,
tout en développant un peu de tertiaires. Note de pain grillé et d’amande avec une touche
crayeuse. En bouche, la bulle est parfaite. Le vin a du corps. Un grand classique bien fait.
Un soupçon d’acidité en plus serait idéal.
POUILLY-FUME PUR SANG, DAGUENEAU 2009
De la classe au nez. Le terroir minéral l’emporte sur le variétal, et c’est heureux. Beaucoup
de fraîcheur. Vin charnu mais ferme, avec de la classe. Belle énergie aussi. La superbe
minéralité se renforce à l’ouverture.
TREBBIANO D’ABRUZZO, VALENTINI 2012
Arômes très amples, sur un fruit bien mûr de récolte. Mais sa minéralité lui procure de la
fraîcheur. Note fumée. Beaucoup de personnalité. Vin riche et dense, très structuré.
L’alcool ne manque pas. La finale est sèche et droite. On est plus sur le caractère que
sur la finesse.
CHAMBERTIN, DOMAINE TRAPET 2012
Arômes très purs et droits de Pinot Noir classique. Les petits fruits rouges sont accompagnés
par un boisé noble et du cuir. En bouche, le vin est plus fort et strict que prévu. Il faut dire que
les tannins sont athlétiques, mais somptueux. La finale semble un peu rude, mais elle ne part
sur aucune amertume négative. On devine que les composantes n’ont pas encore pu se
développer comme il se doit.
CHAMBERTIN CUVEE VIEILLES VIGNES, DOMAINE PONSOT 2007
Le nez est marqué instantanément par la finesse et la délicatesse. C’est séduisant et vivant.
Le fruit est parfait. En bouche, c’est un jus de plaisir. La chair est à croquer. L’harmonie est
remarquable. Vin très noble avec des tannins d’une grande pureté. Il est grand maintenant,
mais il tiendra encore grâce à son équilibre et à son acidité. La subtilité l’emporte sur la structure.
SAUMUR-CHAMPIGNY LE CLOS, CLOS ROUGEARD 2012
Arômes purs et droits, tout en fraîcheur. Aux petits fruits rouges se mêle une touche végétal.
Vin vif et dynamique.
CHATEAU DUCRU-BEAUCAILLOU 2012
Arômes élégants sans manquer de caractère. Touche iodée. Très frais encore. Vin corsé et
fort avec des tannins marqués. La finale est un peu rude.
CHATEAU LATOUR 2012
Arômes de fruits rouges bien mûrs. De la classe et de la personnalité. Von onctueux à l’attaque.
Les tannins se font très présents à l’évolution de bouche, mais ils sont somptueux. Beaucoup
de présence. Grand sujet déjà intéressant, mais il serait mieux de l’attendre un peu.
CHINON CLOS DE LA DIOTERIE, CHARLES JOGUET 2012
Nez pur et élégant, tout en finesse et en subtilité. Le fruit semble cueilli au meilleur moment.
Touche minérale-iodée discrète. Vin harmonieux au possible. Il est très soyeux. Ses tannins,
bien que structurés, ne dominent pas. Fraîcheur exemplaire. La très longue persistance est
marquée par un fruit jeune et dynamique. Exceptionnel.
HERMITAGE LA CHAPELLE, JABOULET 2012
Arômes de fruits rouges gorgés de soleil, dans l’exubérance. Note de bois de santal et de
tabac. On devine que le sujet est encore bien jeune. Vin somptueux avec de l’onctuosité.
Le gras enveloppe toutes les composantes durant toute la longueur de bouche. On ressent
une certaine chaleur due à l’alcool, mais cela ne gêne en rien l’équilibre. Durant la persistance,
les tannins et l’acidité présentent une certaine dureté. C’est ce qui indique nettement que le
sujet est à attendre.
COTE-ROTIE LA MOULINE, GUIGAL 2012
Arômes très ouverts avec des fruits (fraise) quasi sur mûrs. Elégance exemplaire. On pense à
du Bourgogne. Vin sensuel dont la sucrosité de l’attaque est plutôt charmeuse. Mais l’acidité
élevée rehausse le tout pour accorder vie et fraîcheur. Grandiose à tous les niveaux.
CHATEAUNEUF-DU-PAPE HOMMAGE A JACQUES PERRIN
CHATEAU DE BEAUCASTEL 2012
Arômes élégants et ouverts. Le fruit, très mûr, part sur le pruneau d’Agen. Note de cuir et de
bois doux. Vin doux à l’attaque. Son fruit est un peu compoté. Il est heureusement soutenu
par l’acidité. La finale donne un peu sur la lourdeur et l’alcool.
VEGA SICILIA UNICO 2006
Vin exubérant avec de la pureté et de la finesse. Il est encore marqué par un boisé vanillé.
Il est quasi doux à l’attaque. Sa rondeur est aguichante. L’acidité a de la peine à compenser.
Sujet certainement encore trop jeune.
CHATEAU D’YQUEM 1989
Bouteille parfaite. Grandes pureté et finesse avec de la densité. Ce 1989 continue sa grande
carrière sans osciller.
CHATEAU CHEVAL BLANC 1993
Vin très agréable du début à la fin. Il semble cependant manquer de densité. Les fabuleuses
qualités de son terroir ne se présentent pas, en tous les cas à l’heure actuelle.
SAUMUR-CHAMPIGNY LES POYEUX, CLOS ROUGEARD 1989
Vin marquant de par son envergure et sa personnalité. Tout est là: noblesse, densité, complexité,
harmonie… La trame est serrée au possible, mais rien n’est lourd. La chair concentrée vous
envoûte sur toute la longueur de bouche.
SOLAIA, ANTINORI 1997
L’une des plus grandes réussites de ce cru. Il est grandiose. Il ressemble aux meilleurs Bordeaux,
mais garde le joyeux soleil toscan.
VEGA SICILIA UNICO ESPECIAL (2002, 1998, 1996, mis en 2016)
Une réussite à tous les niveaux. Il est grand maintenant, car son équilibre est sans défaut.
Mais il est construit pour durer.
CLOS DE LA ROCHE, ARMAND ROUSSEAU 2007
Une réussite de finesse et de délicatesse. Quelle classe aussi!
CHASSAGNE-MONTRACHET 1ER CRU, DOMAINE LEROY (négociant) 1978
Ce vin est une merveille de pureté. Sa personnalité est marquante. Sa minéralité est des plus
nobles qui soit. La densité est incroyable. Son acidité lui donne une vie extraordinaire.
Le palais en est réveillé.
CHATEAU HAUT-BRION BLANC 1998
Les blancs de Haut-Brion sont les plus grands de Bordeaux à mon avis. Celui-ci en est une
nouvelle preuve. L’équilibre et la densité sont exemplaires.