LES DERNIERES NOUVELLES

Mise à jour du 30 juin 2022 à 8h00

Pour toutes les photos de ce site

**************************************************

 

11 juin 2022

BRUNELLO DI MONTALCINO, SOLDERA 1983
Vin sensationnel, très riche et pourvu d’une grande personnalité. La nature
de base se présente sans fard. Toutes les composantes sont concentrées.
Je pense que ce cru a atteint son sommet. C’est une merveille que l’on ne
doit pas se gêner de consommer, tellement c’est bon.
CORTON-CHARLEMAGNE, VINCENT GIRARDIN 2011
Les Corton-Charlemagne de Vincent Girardin sont parmi mes préférés. Ils ont
une minéralité qui donne beaucoup de classe à l’ensemble. Le fruit est parfait
de récolte. La densité est remarquable. La ligne est pure et nette du début à
la fin. Grande longueur.
PORTO COLHEITA, FERREIRINHA 1877
Couleur or légèrement ambré. Les arômes sont complexes, purs et fins, sans
manquer de densité. On est sur des fruits confits, du caramel, des épices
orientales, du bois de santal. On se plonge dans un monde de senteurs agréables
et engageantes. La bouche est harmonieuse au possible. La douceur est une chair
soyeuse qui garde beaucoup de tonus grâce à sa haute acidité. Il est impossible
d’imaginer que cette merveille existe depuis 145 ans!

**************************************************

8 juin 2022

CHATEAU LAGRANGE 1990
Présenté à l’aveugle, on pense à un premier cru dans un grand millésime ensoleillé.
Tout est très dimensionné. C’est même un peu baroque. On imagine une récolte très
mûre. On est sur les coulis de fruits noirs. La bouche est onctueuse à l’attaque.
C’est une chair sensuelle faite pour le plaisir. L’acidité bienheureuse y rajoute de la vie.
La concentration est remarquable. Ce sujet m’a beaucoup impressionné. 

**************************************************

1 juin 2022

ROMANEE-ST-VIVANT, DOMAINE DE LA ROMANEE-CONTI 1978
Le niveau du vin dans la bouteille était très inquiétant. Mais, dès l’ouverture, la classe du
Pinot Noir ressort avec cet aspect floral (rose fanée) typique du D.R.C. Beaucoup de race
et de noblesse. En bouche, on est plus sur l’équilibre et la subtilité que sur la structure.
Ce qui est étonnant au vu du millésime. L’ouverture lui est favorable. Ce vin est excellent.
Mais je pense qu’une bouteille avec un niveau parfait aurait présenté plus de dimension.

**************************************************

28 mai 2022

BAROLO, GIUSEPPE RINALDI 1983
Barolo corsé et puissant avec beaucoup de caractère. Il est impressionnant
de par ses dimensions. Mais il manque un peu d’équilibre et de finesse.
BAROLO MONFORTINO, GIACOMO CONTERNO 1955
Vin monumental, de grande architecture. Les arômes partent sur le cuir, le tabac
et les épices de toutes sortes avec même un peu de goudron (attention, ce n’est
pas négatif). C’est peu dire qu’il y a du caractère. Vin concentré et riche avec le
style viril de l’époque, et du cru. La personnalité est celle perçue au nez. Les
tannins sont encore taillés pour durer. Il est d’une grande complexité et présente
toujours de nouvelles facettes au fur et à mesure qu’il s’épanouit dans le verre:
c’est la marque des grands vins. Un colosse qui n’est pas encore sur le déclin.
MADEIRA VERDELHO, BORGES 1915
Madeira de grande envergure avec toutes les qualités que l’on désire. Le rancio est
parfait. La concentration va de pair avec l’équilibre. Beaucoup de complexité. La
texture est soyeuse mais ferme. L’acidité vivifie le tout. La longueur est extrême.

**************************************************

20 mai 2022

CHATEAU AUSONE 1980
Un grand terroir s’en sort généralement très bien sur les millésimes considérés
comme faibles. Ausone a produit un vin équilibré et vivant. Sa structure est
moyenne; la densité l’est donc aussi. Mais il a très bien tenu et donne beaucoup
de plaisir à consommer. Grande buvabilité.
BRUNELLO DI MONTALCINO RISERVA, SOLDERA 2001 (L G69)
Je n’avais bu qu’une seule fois ce cru, en 2014. Le vin n’était pas très bon et j’avais
émis l’idée d’une bouteille déficiente. Cette fois-ci le vin semble un peu mieux. Mais
il manque de propreté et d’équilibre. C’est comme si la qualité de récolte était
déficiente. Il est tout à fait buvable, mais on attend bien plus de Soldera. Est-ce
qu’une troisième bouteille sera enfin au niveau espéré?
VI RANCI PUR FRUITS SELECTES, JOSEPH MONMANY 1902
(vin certainement renforcé de la région de Barcelone: San Feliu de Llobregat,
Institut Agricola Catala de Sant Isidre)
Couleur ambrée. Nez délicat, pur et fin. Le rancio est très plaisant. Note iodée
(air marin) avec du noyau d’abricot et du blanc d’écorce d’agrume. Vin d’une délicate
douceur, avec une grande harmonie. Sa chair est marquée par des fruits exotiques.
Il semble léger, mais il présente beaucoup de vigueur. Grande fraîcheur grâce à une
acidité élevée de citron confit. Un sujet peu commun évidemment.
DOPPIO KUMMEL, CORA
Très belle bouteille, des années 1950 certainement. Les arômes sont d’une pureté
et d’une densité extrêmes. On y retrouve l’aspect réglissé habituel du Kummel. Mais
aussi, de manière marquante, des notes d’orange (fruit et écorce). La bouche est
d’une force peu commune, mais l’équilibre entre le sucre, la chair fruitée et l’acidité
est parfait. Fort soutien d’alcool uniquement pour renforcer les sensations.
Longueur interminable.

**************************************************

30 avril 2022

BAROLO, FRANCESCO RINALDI 1945
D’entrée, on sent le caractère de l’époque avec son sérieux et sa forte personnalité.
C’est concentré sans être lourd. On est sur des tertiaires agréables de feuille de tabac,
de cuir et d’épices orientales. Une très belle touche boisée s’y rajoute. En bouche,
la trame est serrée. A nouveau, le caractère marqué vous prend. La structure est bien
celle des fameux 1945. Ce qui étonne positivement, c’est que rien n’alourdit le palais.
La longueur va de pair avec la structure de base.
RIOJA GRAN RESERVA ESPECIAL, CASTILLO YGAY 1925
Arômes complexes qui présentent des fruits très mûrs, des épices fines, du nougat,
du bois doux. On est dans l’exotisme exubérant. Le fort caractère n’empêche pas
l’élégance. Le vin est riche, même puissant. Toutes les composantes sont suffisamment
concentrées pour que l’équilibre soit là. Sujet marquant à tous points de vue. Sa tenue
est incroyable: on dira que c’est un adulte de 97 ans en pleine force de l’âge.