ITALIE DU SUD

Dernière mise à jour: mars 2020

**************************************************

Sont présentés ci-dessous des vins des régions suivantes:

SICILIA – SARDEGNA – PUGLIA

**************************************************

SICILIA

BENANTI

Octobre 2015
PIETRA MARINA ETNA BIANCO, BENANTI 2011 (*****)
Superbe cru issu de Carricante dont les vignes sont situées sur les pentes de l’Etna. Le vin est donc marqué par
ce terroir fort et racé. La structure est remarquable. Elle donne de la densité mais aucune lourdeur. La minéralité
est particulière et ne peut pas plaire à tous. Pour moi, ce vin est grandiose. Premièrement parce que j’aime sa
personnalité, et deuxièmement parce qu’il exprime autre chose que le standard usuel.

__________________________________________________

CANTINA SPERIMENTALE MILAZZO

Décembre 2018
MALVASIA DI LIPARI SUPERIORE, CANTINA SPERIMENTALE MILAZZO 1949 (*****)
Couleur brun ambré magnifique. Les arômes sont fins et denses. On y ressent de la pomme cuite, du
caramel, des écorces et des épices nobles. L’âge lui a donné la sérénité. Le vin est parfait d’équilibre.
La douceur est comme mariée à l’acidité et à l’amertume délicate qui lui procurent une grande fraîcheur.
C’est un dessert en lui-même.

__________________________________________________

FLORIO

Mars 2016
MARSALA ACI SOLERA, FLORIO 1840 (****)
Arômes racés. Notes de café et de caramel. Vin doux, sans excès.
La finale est maquée par une amertume positive.

Mars 2020
MARSALA VECCHIO, FLORIO 1932 (****)
Couleur ambrée. Les arômes sont amples et élégants avec des notes caramélisées. Le vin est très équilibré
avec une douceur bien intégrée. Vraiment agréable, mais on pourrait désirer un peu plus de vigueur.

__________________________________________________

HAUNER

Octobre 1991
MALVASIA DELLE LIPARI, HAUNER 1989 (****)
Couleur orangée. Complexité extraordinaire. Nez de thym, menthe, zeste d’orange..
Vin sec et doux en même temps avec beaucoup d’acidité.

Août 2011
MALVASIA DELLE LIPARI, HAUNER 2007 (****)
Arômes floraux et minéraux en même temps. Un style peu habituel sous nos contrées.
Le vin ne manque pas
de structure malgré une bouche délicate. Grand équilibre entre le sucre,
l’acidité et l’alcool. Hauner est une vedette sicilienne incontestable de ce genre de vin.

__________________________________________________

MACCOTTA

Mai 2008
LACRIMA CRISTI PANTELLIRIA, MACCOTTA 1970 (***)
Un vin vraiment excellent. L’équilibre est idéal entre le sucre, l’acidité et une amertume délicate d’écorce d’orange.

__________________________________________________

PASSOPISCIARO

Mars 2016
PASSOPISCIARO, PASSOPISCIARO 2011 (*****)
Vin issu du cépage Nerello Mascalese.

Vin de haut vol. C’est net et propre, mais quelle personnalité aussi. On sent que l’on est sur un grand terroir.

**************************************************

SARDEGNA

ARGIOLAS

Avril 2019
VERTICALE TURRIGA, ARGIOLAS
Produit depuis 1988 par la Maidon Argiolas, le Turriga est considéré comme le fleuron de la Sardaigne.
C’est un assemblage de: Cannonau, Carignano, Malvasia Nera et Bovale.
La dégustation a démontré dans ce cru un rapport prix-qualité parmi les plus favorables.
Ce vin m’a beaucoup plu parce qu’il ne suit pas la mode des crus typiquement internationaux.
D’abord, de par ses cépages, et ensuite de par sa personnalité. De plus, il a démontré sur chaque millésime
une grande buvabilité, chose rare dans les grands crus de concours.
Les 2001 et 1991 ont été les préférés.

TURRIGA, ARGIOLAS 2006 (****)
Vin complexe et bien mûr. Il est parvenu à son sommet, semble-t-il.
Mais son fruit n’arrive pas à arrondir des tannins un peu rudes.
TURRIGA, ARGIOLAS 2005 (*****)
Vin ample et noble. Tout semble bien fondu. La finale a gardé cependant une belle fraîcheur.
TURRIGA, ARGIOLAS 2002 (*****)
Arômes très ouverts. On est dans la séduction et le baroque. Le vin est opulent et charnu au possible
avec des tannins suffisants pour créer l’équilibre. Fait pour le plaisir.
TURRIGA, ARGIOLAS 2001 (*****)
Arômes nobles et harmonieux. Le vin est concentré avec une texture soyeuse mais ferme.
Il a gardé une grande jeunesse. Ne faiblira pas avant longtemps.
TURRIGA, ARGIOLAS 2000 (***)
Arômes de pleine maturité avec une note boisée.
Le vin est rond à l’attaque, mais les tannins prennent le dessus à l’évolution.
TURRIGA, ARGIOLAS 1997 (****)
Vin qui allie élégance et personnalité. Il manque juste un peu de tenue.
TURRIGA, ARGIOLAS 1995 (***)
Vin de style classique bordelais qui manque de pureté.
TURRIGA, ARGIOLAS 1993 (****)
Vin très gourmand aux rondeurs séduisantes, mais on voudrait un peu plus de personnalité.
Certains ont été subjugués.
TURRIGA, ARGIOLAS 1991 (*****)
Arômes très nobles et racés. C’est dense, sans être lourd. Vin charnu mais ferme. On sent une forte structure.
Les composantes se sont parfaitement harmonisées. Sa matière de base est suffisante pour qu’il poursuive
encore une belle carrière.

__________________________________________________

CANTINA SOCIALE

Novembre 2019
VERNACCIA DI ORISTANO, CANTINA SOCIALE 1960 (****)
Vin hors du temps et très spécial. Les arômes sont rustiques et marqués par l’acidité volatile au départ.
Le temps améliore le fait. Puis on se rapproche d’un Madeira. La bouche est vive et concentrée.
Le caractère spécial, qui exige un palais curieux, nous amadoue peu à peu.

**************************************************

CONTINI

Septembre 2011
VERNACCIA DI ORISTANO, CONTINI 1990 (****)
Vernaccia de Sardaigne dont le style fait penser à du Vin Jaune ou à du Jerez en moins oxydatif.
Les arômes d’écorce d’orange dominent sur ceux de la noix. Le vin est corsé et riche.
On y ressent un fort soutien d’alcool sans qu’il y ait de déséquilibre. L’ouverture le voit sans cesse
changer et c’est très agréable et éducatif. Vin très particulier qui donne beaucoup de plaisir.

**************************************************

PUGLIA

FERRARI ANTONIO

Octobre 2015
SOLARIA JONICA, ANTONIO FERRARI 1959 (****)
1959 fut un record au niveau des chaleurs dans les Pouilles au 20ème siècle. Antonio Ferrari y cueillit des raisins
de Primitivo extrêmement mûrs avec un potentiel de 21%.
Il transporta la récolte dans son centre de vinification dans le Piémont (vers Novara).
La fermentation s’arrêta à 14%. Il plaça le vin pour 10 ans dans des barriques de Slovénie,
puis encore 35 ans dans des cuves en béton.

Couleur dense sur le rouge-brun. Arômes de fruits noirs confits, de raisin sec, de chocolat, de date…
C’est une sorte de mélange entre du Madeira, du Porto et de l’Amarone. Le vin est riche mais pas très puissant.
La douceur est « mesurée ». On voudrait un peu plus de longueur et de noblesse, mais le sujet est grand de
toute façon.

Octobre 2017
SOLARIA JONICA, ANTONIO FERRARI 1959 (****)
La récolte de Primitivo a été sur maturée et le vin longuement élevé. Les arômes un peu confits partent sur
le chocolat et le café. C’est plus délicat que puissant. Le vin est très équilibré, avec une légère douceur.
L’ensemble est très agréable et original, mais manque un peu de classe et de complexité.

**************************************************