LES DERNIERES NOUVELLES

Mise à jour du 8 mai 2021 à 22h00

Pour toutes les photos de ce site

**************************************************

 

La dégustation historique de 11 millésimes
de Madeira de 1820 à 1720
est présentée sous « grands événements »

**************************************************

30 avril 2021

 

 

BARBARESCO, BRUNO GIACOSA 1968
Remarquable vin de caractère qui ne manque d’élégance.
Le fruit est charnu mais ferme. On sent la pate de Bruno Giacosa.
On voudrait juste un peu plus d’harmonie et de tenue.
Mais dire qu’il n’a pas donné son lot de plaisir serait mentir.

**************************************************

25 et 24 avril 2021

 

25 avril 2021
CHATEAU HAUT-BRION 1986

Les arômes annoncent immédiatement la grande classe, en discrétion au
départ. Avec l’aération, l’ensemble prend de l’ampleur et de la densité.
On est sur des petits fruits noirs accompagnés par des notes de tabac.
Le vin est parfait à l’heure actuelle. Il est concentré mais n’a rien de
puissant ou de lourd. Son harmonie est sans défaut. Il démontre toute
la noblesse et la subtilité du terroir de Haut-Brion.

24 avril 2021
PETITE ARVINE
CHATEAU RAVIRE MICHEL SAVIOZ 1982

Mais quelle belle surprise! Année de grande abondance, 1982 a su nous faire
quelques cadeaux. Les arômes sont nobles avec un fort caractère. On y sent
des fleurs et des notes balsamiques. Le cépage ressort, mais de manière
particulière. Il faut dire que le producteur ne fait pas de concession à la
modernité. La bouche est structurée avec un beau gras. Sans présenter une
haute acidité, le vin est encore très dynamique, vivant et frais. Très long.

**************************************************

16 avril 2021

 

 

RIOJA MONTE REAL RESERVA CENTENARI
BODEGAS RIOJANAS 1950

Vin élevé durant 21 ans avant d’être mis en bouteilles. Belle couleur rouge dense,
encore jeune. Arômes élégants et droits avec de l’élégance. La bouche est
équilibrée et pure. L’âge se ressent peu. L’ensemble fait penser à un Bordeaux
classique un peu discret, mais bien tenu. La corpulence est moyenne et la finale
sèche (et non pas sécharde!).

PORTO COLHEITA, CONSTANTINO 1910
Mis en bouteille en 1971. La couleur est d’un rouge clair, assez habituelle pour
cet âge et cette catégorie. Les arômes restent fruités et amples. Le style Colheita
se ressent bien avec une note boisée. La bouche est assez riche et douce.
Tout est agréable, mais il semble que le temps a un peu affaibli l’ensemble.

**************************************************

15 et 13 avril 2021

15 avril 2021
CHATEAU PONTET-CANET 1952
Arômes de grande élégance. On sent une grande nature noble pas du tout
émoussée par l’âge. En bouche, le fruité est très pur. Belle rondeur à l’attaque.
A l’évolution, une acidité citronnée apporte fraîcheur et vivacité. Les tannins
sont totalement fondus. De la classe et de la finesse. Exemple probant qu’un
vin ancien bien né qui a bénéficié d’un bon stockage peut nous faire passer
de grands moments.

ERMITAGE MERLE DES ROCHES
DOMAINE DU MONT D’OR 1967

La couleur est d’or profond. Au nez, on est marqué par la pureté angélique de
l’ensemble. On y ressent de la pâte de fruit (abricot), des écorces d’orange,
des épices orientales, des fruits secs. On devine le miracle qui va suivre en
bouche. Le jus est d’une harmonie parfaite. Le gras se conjugue avec une
douceur exquise. Tout reste cependant d’une grande droiture et d’une grande
jeunesse. Un vin parfait qui marque fortement la vie d’un dégustateur.
Je pense que c’est le plus grand vin suisse que j’aie bu.

13 avril 2021
CABERNET, CANCILLER, ARGENTINE 1978
Dégusté à l’aveugle, je l’ai mis sur un très grand Bordeaux des années 1950 ou 1960.
J’y trouvais l’opulence et le côté baroque des millésimes très chauds de ces périodes.
Je ressentais aussi la classe d’un grand terroir. Le vin est une sorte d’anthologie avec
toute la magnificence que j’aime dans les vins anciens. La concentration est vraiment
remarquable. Le fruit est très mûr mais il garde beaucoup de tonus. Les tannins sont
parfaits et encore bien présents. Un monument de plaisir.

**************************************************

6 avril 2021

SOLAIA, ANTINORI 1993
Au nez, le caractère aristocratique ressort bien. C’est dense, pur et fin. Vin concentré et
ferme, très équilibré. Incroyable fraîcheur finale. Longueur impressionnante. Le glycérol
enrobe les composantes du début à la fin.

CHATEAU HAUT-BRION 1995
Vin de haut vol, concentré et équilibré. Le fruit parfait de récolte est soutenu par des
tannins athlétiques et une belle acidité. De plus la noblesse du fameux terroir de
Haut-Brion ressort magnifiquement. Se développera encore positivement.

**************************************************

2 avril 2021

CHATEAU LYNCH-BAGES 1978
Vin qui a atteint sa plus grande plénitude. Il est des plus plaisants et sa buvabilité
est extrême. Son harmonie est son grand atout. Je ne pensais pas à une telle réussite.
CHATEAU HAUT-BRION 1990
Vin fantastique qui reste encore bien jeune. Sa trame est serrée et son fruit très dense.
Cette bouteille est du même niveau que les précédentes, mais un peu plus fermée. Elle
entre peut-être dans une phase de repli, ce qui est habituel avec les crus exceptionnels.

**************************************************

31 mars 2021

CHATEAU RAYAS 2001
Vin fantastique et séduisant avec tout ce qui fait le style de Rayas.
Il est quand même un peu moins opulent qu’un 2003 par exemple.
CHATEAU PALMER 1998
Vin au fruit pur et dense. Il est parfait dans toute sa composition.
On sent un suivi à tous les niveaux. La réussite est incontestable.
CHATEAU LATOUR 1993
Au vu du millésime, nous fûmes fort étonnés de déguster un si grand vin. Il possède
la classe du terroir de Latour avec une certaine virilité. Son fruit est droit et net.
Sa corpulence est aussi un étonnement au vu du millésime.
CHATEAU LA MISSION HAUT-BRION 1984
Les grands terroirs ressortent aussi sur les petits millésimes, surtout avec le temps.
Mais quel étonnement ce fut d’atteindre un niveau pareil sur ce que nous croyions
un sujet moyen! Le vin démontre un caractère aristocratique digne de sa naissance.
La structure est vraiment là. Il est d’une grande harmonie et sa buvabilité est extrême.
La séduction même.

**************************************************

25 mars 2021

 

 

ERMITAGE VIEUX PLANTS
CAVES ORSAT SA 1959

La couleur est dorée, encore jeune. Les arômes sont d’une étonnante
finesse. C’est même délicat. Et pourtant la densité est là, ainsi que le
caractère racé et noble. On sent un fruit bien mûr, récolté au bon moment.
On part aussi sur des notes qui font penser à du Whisky de grain. La
bouche est très dense tout en restant harmonieuse. Il y a du gras mais
c’est sec. L’âge est très difficile à cerner. On sent que le temps a
développé la complexité, mais tout est encore fringant. La longueur est
remarquable. Un sujet de haut vol qui démontre la capacité des vins
blancs valaisans à vieillir.

 

PORTO VELHO TRES GERACOES, NIEPOORT
Très vieille bouteille, d’une grande rareté. Le vin a été élevé sur trois
générations avant d’être mis en bouteilles. La couleur est celle d’un Colheita.
Les arômes sont denses et purs. On sent le côté kirsché avec de la vanille.
On devine aussi un alcool assez élevé. En bouche, la forte douceur est
relevée par l’acidité. Mais l’équilibre est précaire à cause de l’alcool que l’on
ressent aussi en finale. L’ensemble est quand même impressionnant de force.

**************************************************

19 mars 2021

 

HERMITAGE BLANC LE CHEVALIER DE STERIMBERG
PAUL JABOULET 1981
Dégusté à l’aveugle. La couleur est encore très jeune. Au départ, les
arômes font penser à un cépage aromatique, en délicatesse et avec une
minéralité de Riesling allemand. L’ouverture lui donne du volume. Il perd
le côté aromatique et part sur le floral et les fruits bien mûrs. Mais il reste
frais et pur. En bouche l’harmonie est parfaite. Le fruit est net et droit avec
une fraîcheur peu commune. Il est pourvu d’une grande personnalité et de
beaucoup de classe. Sa minéralité est marquante. Un très grand sujet.

BAROLO ANTICHI VIGNETI RISERVA,BORGOGNO 1937
Une bouteille que je pensais morte à cause de sa couleur très claire. Mais
le vin s’est montré riche et bien fait, sans grand génie mais agréable à boire.
Sa rondeur était heureusement rehaussée par une acidité élevée.

RIOJA GRAN RESERVA OLLAURI
FEDERICO PATERNINA 1920

Les arômes ne sont pas des plus fins, mais ils présentent une personnalité
peu commune. On est sur des fruits noirs, des épices et du tabac. Une note
terreuse s’y rajoute. Le vin est corsé et fort, sans être puissant. Les tannins,
encore fermes et stricts, sont bien ceux de l’époque.

CHIANTI CLASSICO RISERVA LA SELVANELLA
MELINI 1973

Dégusté à l’aveugle, on a pensé à toutes sortes de grands crus français et
autres. L’idée qu’un Chianti atteigne un niveau pareil ne nous est pas venue.
Quelle erreur! La couleur est d’un rouge profond, très peu vieilli. Les arômes
sont nobles, fins et denses. Le fruit est parfait de récolte. Des notes de tabac
frais et d’épices orientales lui donnent de la complexité. On sent un sujet de
grande dimension. La bouche est parfaite au niveau de l’harmonie. Tout est là.
C’est vraiment impressionnant car la classe du vin dépasse la notion de
cépage ou d’origine. Je pense que c’est mon plus grand Chianti.

 

 

**************************************************

18 et 13 mars 2021

 

 

18 mars 2021
RIOJA RESERVA, MARQUES DE MURRIETA 1948
Vin très bien tenu que l’on peut confondre à l’aveugle avec un Bordeaux.
Beaucoup de classe et d’harmonie. La buvabilité est remarquable.

 

13 mars 2021
BRUNELLO DI MONTALCINO RISERVA
BIONDI-SANTI 1977

Je dois avouer que j’ai dû attendre cette bouteille pour m’enthousiasmer
sur un vin de Biondi-Santi. Dégusté à l’aveugle, j’y ai vraiment trouvé les
qualités d’un premier cru de Bordeaux dans une grande année. Tout y est:
classe, harmonie, structure, tenue. Un grand moment.

 

 

 

**************************************************

11 mars 2021

 

VALPOLICELLA RECIOTO DEL GIOÈ
SANTA SOFIA 1964

Vin riche et opulent avec le caractère fort de l’époque. Au nez,
on ressent des notes de fruits compotés (pruneau) et de chocolat.
En bouche, c’est un monument un peu baroque qui va peut-être
un peu trop loin dans son extravagance.
Mais le plaisir procuré ne fut pas négligeable.

**************************************************

4 mars 2021

 

CHAMPAGNE DOM PERIGNON
MOET & CHANDON 1982
Un magnum parfait sur un grand millésime. Le sujet a bénéficié des
avantages du vieillissement. Tout est bien fondu, dans l’élégance.
Les notes de chaume et de noisettes sont présentes, sans ostentation.
Le gras est rehaussé par l’acidité. Grand en ce moment, mais tiendra
encore bien entendu.

 

LE PERGOLE TORTE RISERVA
MONTEVERTINE 1990

Ce fameux cru n’a pas pris une ride. Il a le bonheur de réunir structure,
caractère, harmonie et élégance. C’est rare.
On devine qu’il a encore un grand potentiel.

 

BAROLO, BRUNO GIACOSA 1968
Le millésime 1968 n’est pas le plus renommé. Mais c’est sans compter
sur le génie de Bruno Giacosa. Ce Barolo (étiquette blanche) est pur, fin
et élégant. Il a gardé un fruité agréable et charnu, sans manquer de
dynamisme. Il est harmonieux et des plus plaisants à l’heure actuelle.
Un plaisir intense.

 

**************************************************

2 mars 2021

 

RIOJA GRAN RESERVA OLLAURI BLANCO
FEDERICO PATERNINA 1930
Vin composé de 90% de Viura et de 10% de Malvasia.
Il n’a pas été commercialisé et fut réservé aux propriétaire.
Production: 2’100 bouteilles. Vinifié et tenu en grandes cuves
de bois durant 24 mois. Puis vieilli en tonneau jusqu’à sa mise
en bouteille en 1968.

La couleur est encore lumineuse et jeune, d’un bel or. Les arômes
sont déroutants car il est impossible de deviner un âge.
La complexité est énorme: fruits bien mûrs, fleurs de toutes sortes,
minéralité comme crayeuse, épices… L’âge a développé ce vin sur
des tertiaires fins, mais il ne part étonnamment pas sur un style oxydatif.
Le vin est dense et charnu, sans sucre résiduel. Il est soutenu en acidité.
Son équilibre est remarquable. Grande longueur. Comme tous les
grands vins, l’ouverture le voit sans cesse changer, toujours pour
apporter de nouvelles sensations. Une personnalité vraiment hors du
commun. Le fait de l’avoir doublement décanté le matin pour le soir
fut très positif.


Une première bue quelques temps auparavant était de qualité moindre.
Il faut dire qu’il se rajoutait à sa couleur jaune des reflets brunâtres un
peu inquiétants.