LES DERNIERES NOUVELLES

Mise à jour du 20 janvier 2019 à 23h00

**************************************************


8 janvier 2019

JUHFARK TOP SELECTION GROFI, TORNAI, HONGRIE 2016 (****)
C’est la première fois que je déguste ce vin blanc issu du cépage Juhfark. La couleur est dorée.
Les arômes indiquent une récolte bien mûre. On devine aussi une belle personnalité.
En bouche, le gras onctueux est bien soutenu par l’acidité et le fruit dense. Une fine minéralité s’y rajoute. Superbe.

VILLANYI FRANC VALOGATAS, ZSOFI IVANYI, HONGRIE 2011 (*****)
Superbe Cabernet Franc élevé durant trois ans en fûts. L’élevage n’est absolument pas gênant.
L’élégance est là et c’est très séduisant. Le vin est équilibré et subtil. Rien de lourd. Grande buvabilité.
Vraiment une découverte.

 

**************************************************

31 décembre 2018
GRAN CORONAS BLACK LABEL, MIGUEL TORRES 1970 (*****)

Bouteille différente et juste un peu en-dessous de celle bue il y a trois mois. Celle-ci est vraiment marquée par la consistance et la force de caractère. La structure tannique est heureusement suffisamment athlétique pour
équilibrer le jus concentré et le gras du vin.

CHATEAU AUSONE 1976 (*****)
Un Ausone resplendissant. La noblesse du terroir et la subtilité font merveille. Tout est équilibré et fin.
C’est même de la dentelle qui a superbement tenu. La classe quoi!

**************************************************

23 décembre 2018
BRUNELLO RISERVA, SOLDERA 1998 (*****)
Couleur d’un rouge très dense et profond. Arômes dynamiques sur un fruité très pur et droit.
On devine la grande race. Le vin est fortement constitué mais reste parfaitement équilibré.
La consistance est impressionnante, même durant la très longue persistance.
Ce vin est superbe maintenant, mais il continuera à grandir sur une longue période.

**************************************************

22 décembre 2018
SAVAGNIN SOUS LA ROCHE, LES VIGNES DE MON PERE, DOMAINE GANEVAT 2005 (*****)
Vin inconnu pour moi jusqu’à ce jour. La couleur est magnifiquement dorée.
Les arômes sont sur le style oxydatif, mais ils sont différents de ceux des vins jaunes.
On est sur des fleurs en pleine maturité, des épices de toutes sortes, des fruits exotiques bien mûrs.
Tout cela avec une superbe, mais discrète, note de sotolon. C’est noble, fin et dense.
La bouche est marquée par une « tonicité » fantastique. Le gras dense enrobe une acidité de citron confit.
La complexité et la force de ce vin persistent longtemps en bouche. Une grande découverte pour moi.
Ce cru très spécial a été élevé durant 11 ans avec ouillage dans un tonneau de 600 litres.

**************************************************

20 décembre 2018
SASSICAIA, TENUTA SAN GUIDO 1977 (*****)
Bouteille parfaite. C’est toujours un des plus grands millésimes de Sassicaia pour moi.
Il est corsé avec un caractère digne de son époque. On est dans les fruits noirs avec du tabac et de l’humus.
La structure est impressionnante. La bouche est très marquée par tant de force.
CHATEAU HAUT-BRION 1976 (*****)
C’est de loin le plus beau Haut-Brion 1976 que j’aie bu! Quelle délicatesse! Quelle subtilité!
Tout est là pour faire plaisir. L’équilibre est exceptionnel.
On dirait qu’il tient à faire un dernier exploit avant de commencer à décliner.
On est bien entendu à l’opposé de la force d’un 1989 par exemple.

******************************

8 décembre 2018
RIOJA GRAN RESERVA ABALOS, MARQUES DE LEGARDA 1920 (****)
(l’étiquette indique curieusement « Elaboracion sistema Medoc »)
Couleur assez brunie: on peut le lui pardonner. Les arômes indiquent un vin d’une autre époque.
C’est baroque et un peu rustique. Le fruit sur mûr est accompagné par des notes de savane, de
vieux cuir et de tabac. Le vin est très riche en alcool, mais sa chair voluptueuse le rend quand même
très agréable. La finale est toujours marquée par des tannins solides et une acidité élevée.
L’ensemble est attachant.

TIGNANELLO, ANTINORI 1979 (****)
Très bon Tignanello, sur la structure et le caractère. L’âge ne l’a pas affaibli au niveau de la force,
mais il semble qu’il a perdu de sa superbe.

GRANGE, PENFOLDS 1992 (*****)
Très grand vin structuré avec un caractère marqué. Il continue sa longue carrière, invariablement.
MALVASIA DI LIPARI SUPERIORE, CANTINA SPERIMENTALE MILAZZO 1949 (*****)
Couleur brun ambré magnifique. Les arômes sont fins et denses. On y ressent de la pomme cuite, du caramel,
des écorces et des épices nobles. L’âge lui a donné la sérennité. Le vin est parfait d’équilibre. La douceur est
comme mariée à l’acidité et à l’amertume délicate qui lui procurent une grande fraîcheur.
C’est un dessert en lui-même.

**************************************************

5 décembre 2018
MONTRACHET, DOMAINE DE LA ROMANEE-CONTI 2005 (*****)
Un vin de rêve. Les arômes indiquent la grande naissance avec son caractère noble et sa minéralité cristalline.
C’est dense et fin, sans manquer de personnalité. La bouche est très concentrée, mais il n’y a aucune lourdeur.
La longueur est extrême. Se boit agréablement maintenant, mais l’avenir le verra grandir.
ROMANEE-CONTI 2006 (*****)
Vin de grande envergure, très structuré. Le fruit et les tannins sont bien fondus, mais tout encore trop jeune.
CHAMBOLLE-MUSIGNY LES AMOUREUSES, DR BAROLET 1934 (*****)
La couleur est encore bien sombre. Les arômes sont amples et majestueux. On sent une récolte bien mûre,
sur la cerise. Le caractère de l’époque est là, mais sans ostentation. Le vin est opulent. La chair est onctueuse
à souhait, mais garde une belle tension grâce à une superbe acidité. Sujet qui tient le coup sans faiblir.
CHATEAU MOUTON-ROTHSCHILD 2000 (*****)
2000 est indéniablement une grande réussite chez Mouton. La couleur est encore très sombre.
Les arômes sont très amples et droits.
Le vin est fort en tout, et l’équilibre sans défaut. Sa structure lui octroie encore un grand potentiel de vieillissement.
CHATEAU D’YQUEM 1911 (*****)
Les arômes sont délicats, mais la densité est là. On y retrouve des écorces d’agrumes, de la pâte de fruit,
des épices orientales… Il y a beaucoup de noblesse. Le vin est pourvu d’une douceur discrète, bien soutenue
par l’acidité. Le fruité est encore dynamique et frais. L’harmonie est parfaite. C’est un Yquem basé sur la subtilité
plutôt que sur la force.
Cette bouteille m’a semblé bien meilleure que la seule autre bue en 2011.
MADEIRA BUAL, BLANDY 1792 (*****)
Couleur magnifiquement ambrée. Les arômes typiques de rancio sont denses et fins. On y ressent aussi des
fruits secs, du caramel, de la cire de parquet et du cuir. Le vin est encore pourvu d’une grande force.
La sucrosité est plutôt un gras épais soutenu par l’acidité et l’alcool.
Tout est bien équilibré. Un fameux moment.

******************************

26 novembre 2018
CHAMPAGNE BRUT IMPERIAL, MOET & CHANDON 1971 (****)
Belle couleur or. Beaucoup de caractère au nez. Les tertiaires sont bien entendu présents: humus, sous-bois.
Mais une belle minéralité complète le tableau. La bouche est très ronde à l’attaque. L’évolution révèle un
superbe acidité. La structure forte se ressent. Grande longueur. On voudrait malgré tout un peu plus de « netteté ».
RIESLING SMARAGD DURSTEINER, KNOLL 2007 (*****)
Au nez, c’est le plus pur Riesling avec ses notes minérales « pétrolées » positives. On sent une récolte mûre,

mais tout reste frais et élégant. Le vin est très noble. La magnifique minéralité ressentie au nez est à nouveau
présente. Le gras est parfaitement soutenu par l’acidité. Très long. Sujet de haute expression.
TIGNANELLO, ANTINORI 2007 (*****)
Un grand millésime de Tignanello. Tout est là. C’est une sorte de compromis entre le vin international bien suivi
et le cru typique toscan. La structure ne gêne pas la buvabilité et son avenir est assuré.
CHATEAU AUSONE 1989 (****)
Un très beau Ausone d’excellente qualité, mais qui n’atteint pas la grandeur que j’avais constatée sur une
bouteille bue il y a quelques mois. On devine sa classe, mais est-il trop jeune?
SANGIOVESE IGT TOSCANA, SOLDERA 2007 (*****)
Du pur Soldera! C’est parfait dans toutes les composantes. L’équilibre est là malgré la forte structure.
Il se boit déjà agréablement car le fruit que le génie du producteur a su garder est rond mais ferme et frais.
Il faudrait réussir à le cacher encore plus de dix ans en cave.
RED PORT SOUTH COAST, MASSANDRA 1945 (*****)
Couleur or brun. Les arômes de kirsch sont typiques. On y ressent aussi de la reine-claude. C’est fin et dense
en même temps. En bouche, la rondeur du fruit est exceptionnelle, et le soutien acide parfait. L’alcool élevé
n’est pas gênant vu la structure des composantes. La persistance révèle aussi une amertume positive qui
apporte encore de la fraîcheur. C’est le plus beau vin de type Porto de Massandra que j’aie bu.
MADEIRA BOAL RARO VELHO, CAMPANARIO 1840 (*****)
Couleur or bien ambré. Les arômes sont des plus typiques avec un rancio parfait. Note de caramel.
La finesse est exceptionnelle. La bouche est extraordinaire de concentration. Le fruité (raisins secs)
d’une exquise douceur est accompagné par des épices nobles.
L’alcool élevé ne fait que de renforcer les sensations. Quel moment!
CHATEAU D’YQUEM 1958 (****)
Couleur or ambré. Nez classique d’Yquem. C’est très fin avec des notes de raisins de Corinthe, de sucre
candi et d’écorces d’orange. Le vin est équilibré. La douceur est compensée par l’acidité et par l’amertume
des écorces d’agrumes. Belle densité, même si on n’atteint pas la les sommets habituels de ce cru.